Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Van Helsing

Van Helsing

Si la plupart des gens ignorent que les monstres existent, ils le doivent en grande partie à des tueurs professionnels comme Gabriel Van Helsing (Hugh Jackman). Employé par l'Eglise afin d'exterminer toutes les créatures malfaisantes, cet homme reçoit aujourd'hui une mission des plus difficiles. Il doit se rendre en Transylvanie et éliminer Dracula (Richard Roxburgh), le fils du Diable en personne.

Accompagné du moine farfelu Igor (Kevin J. O'Connor) qui lui fait un peu office de serviteur, Van Helsing rencontre dès son arrivée Anna Valerious (Kate Beckinsale). Cette jeune femme est la dernière de sa famille et si elle meurt avant Dracula, il deviendra impossible d'éliminer le vampire. Cela fait d'elle naturellement une cible de choix pour ce dernier qui ne cesse de déchainer des monstres sur elle.

Et des monstres à son service, il en a ! Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Van Helsing n'est pas seulement un film de vampires. Il comprend au contraire un grand nombre de représentants du bestiaire fantastique. C'est ainsi que l'on voit à profusion des loups garous, des harpies, des gargouilles... Et ce n'est pas tout. Même le docteur Frankenstein (Samuel West) et surtout sa créature (Shuler Hensley) sont de la partie.

Evidemment, tant de monde ne peut qu'amener naturellement une pluie de combats. Autant le dire tout de suite, l'action représente au moins 90% du long métrage. On est perpétuellement abreuvé de luttes et d'accrobaties en tout genres. Certes, les prouesses des personnages humains sont extrêmement exagérées mais il faut bien avouer que c'est spectaculaire.

Les effets spéciaux sont également au rendez vous. Les transformations sont nombreuses et bien orchestrées, y compris celles en lycanthropes. Notons que les loups garous sont ici plusieurs et s'avèrent très impressionnants. Aussi agiles que féroces, ils bondissent de partout comme des singes et sont perpétuellement affamés. Mieux vaut ne pas les rencontrer en pleine forêt.

Ce trop plein de combats nous ferait presque oublier le scénario qui est loin d'être pauvre. Dracula ne se contente pas de tuer des humains au hasard. Il nourrit un vrai but, celui de donner la vie à ses centaines d'enfants qui sont pour l'instant enfermés dans des cocons. De leur côté, Van Helsing et ses compagnons doivent l'éliminer au plus vite. Encore faut-il pour cela trouver son château et percer le secret de certaines énigmes.

Passons aux personnages. Il faut malheureusement le reconnaître, ceux ci sont extrêmement clichés. Le seul qui s'avère intéressant est Velkian Valerious (Will Kemp), le frère d'Anna que Dracula a transformé en loup garou et qui continue d'aimer sa sœur malgré son état. Sur le plan des acteurs, notons que Hugh Jackman réussit une bonne prestation. En revanche, on est moins convaincu par la performance de Richard Roxburgh qui n'était peut-être pas le meilleur choix du casting.

Réalisé en 2004 par Stephen Sommers, Van Helsing a bénéficié d'un énorme budget de 160M$. Pourtant, il n'a sans doute pas été une grande réussite commerciale. Son colossal concentré d'actions finit par tourner à l'orgie et noyer le public. Et surtout, il atténue la profondeur et la noirceur des personnages. On est quand même très loin du Dracula de Bram Stoker, et encore plus du comte Vlad Dracul III dont l'écrivain s'est inspiré. Autrement dit, nous ne sommes pas ici devant un film raté. Mais même si il est distrayant, on pouvait s'attendre à nettement mieux avec un tel matériel.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article