Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Army of the dead

Army of the dead

Imaginez. Une ville entière a été colonisé par les zombies. Vous avez pu vous en sortir juste à temps et désormais, vous vous cachez derrière une muraille de containers qui encerclent la cité. Alors que vous essayez de retrouver une existence à peu près normale, on vous propose de rentrer à nouveau dans le territoire désormais interdit pour y chercher une valise de 200 M$, dont 50 seront pour vous. Seriez vous partants ? Si c'est le cas, bienvenu dans Army of the dead.

Depuis déjà quelques temps, des zombies sont apparus et ont contaminé un paquet de gens à Las Vegas. A défaut d'avoir pu éradiquer cette menace, l'armée américaine a au moins su limiter l'épidémie en enfermant tous les morts vivants au sein de cette même ville. Le danger est à présent écarté et le gouvernement s'apprête à bombarder massivement la cité du péché pour venir à bout de tous les monstres. Mais cela ne fait guère les affaires de Bly Tanaka (Hiroyuki Sanada), un grand propriétaire de casinos.

Afin de récupérer son argent avant que celui ci ne parte définitivement en fumée, ce milliardaire engage une poignée de mercenaires en acier trempé commandée par Scott Ward (Dave Bautista). Si au premier abord cela a tout l'air d'être une mission suicide, il faut reconnaître que l'appat du gain peut faire des merveilles, surtout pour des gens qui n'ont pas grand chose à perdre et qui savent parfaitement se battre. Que l'expédition commence !

Une fois à l'intérieur des murs, on apprend une chose pas banale qui fait toute l'originalité de ce film. Il existe deux sortes de zombies. Si les premiers appelés boiteux sont des individus affamés et sans cervelle comme on en croise dans presque partout, on fait aussi la connaissance des alphas. Ces derniers commandent les premiers. Intelligents, forts et rapides, ils sont les maîtres de ce qui n'est pour eux pas une prison mais un royaume. Par conséquent, ils vont s'avérer bien plus difficiles à affronter.

Réalisé en 2021 par Zach Snyder, Army of the dead est un film d'action au moins autant qu'un film d'horreur. Tourné comme un blockbuster, son but n'est pas d'effrayer le spectateur avec la carte du suspense par exemple mais plutôt de l'éblouir avec des séquences de combat à tout va. C'est très différent de la série The Walking Dead par exemple qui fait apparaître ses morts vivants moins fréquemment mais souvent de façon surprenante, ce qui rend leurs interventions plus efficaces.

En général dans les films avec des murailles, les hommes sont à l'abri à l'intérieur des murs et ont peur du monde extérieur. Ici, c'est l'inverse. Bien que dépassés au début, les hommes ont au moins su cloisonner la zone dangereuse pour éviter d'entrer dans une ère d'apocalypse comme c'est le cas dans bon nombre de films de morts vivants. De plus, Army of the dead a le mérite de nous dévoiler comment tout cela a commencé, notamment avec le cas zéro qui s'est échappé des mains de l'armée. C'est assez rare pour être souligné.

D'ailleurs, nos zombies alphas sont-ils vraiment des monstres ? On peut se le demander car contrairement aux boiteux, ils ne sautent pas systématiquement sur tout ce qui bouge. On dirait plutôt qu'ils cherchent à batir leur propre communauté à Las Vegas. D'ailleurs, leur chef est monogame et attend même un enfant avec sa reine. En prenant en compte tout ça, on se dit qu'ils ressemblent beaucoup plus à des indigènes étranges qu'à des zombies traditionnels.

Dans ce cas là, a t-on le droit de les tuer comme des bêtes ? Il est dommage que Army of the dead ne soulève pas la question. Des rapports semblent pouvoir exister entre les deux espèces humaines comme le démontre Lily (Nora Arnezeder), la guide des lieux, à plusieurs reprises. Et puis, même si ils sont voraces, les morts vivants ne se font pas de coups de traitres entre eux, ce qui n'est évidemment pas le cas des homo sapiens.

Passons aux personnages. Si la plupart sont des tireurs d'élite à gros bras, on note que Scott Ward a une histoire assez touchante. Depuis qu'il a du éliminer son épouse infectée, il ne parvient plus à nouer une relation saine avec sa fille Kate (Ella Purnell) et cela le ronge. De plus, le film possède pas mal d'humour malgré son thème, notamment grace à Ludwig Dieter (Matthias Schweighofer). Seul membre de l'équipe à ne pas se montrer très à l'aise avec un revolver en main, c'est en revanche un expert pour crocheter les coffres forts. Sa présence est évidemment indispensable ici.

Conçu avec un budget de 90 M$, Army of the dead se veut ambitieux. D'ailleurs, il fait pas moins de 2h30. C'est trop. A force, le film se perd en longueurs et en scènes de combats interminables. C'est dommage car il perd en profondeur. Néanmoins, à défaut d'être une œuvre phare sur les zombies, il reste un bon divertissement pour les gros fans d'actions.

Note : 7,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article