Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Les X-Men Episode 3 : Garde toi du Colosse

Les X-Men Episode 3 : Garde toi du Colosse

Avez vous entendu parler du Colosse ? Appelé aussi le Blob, il s'agit d'un adolescent qui gagne sa vie en jouant les bêtes de foire dans un cirque. A première vue, il souffre d'une simple obésité morbide mais la réalité se veut plus complexe que ça. En fait, c'est un mutant qui dissimule derrière sa montagne de graisse une force surprenante.

Le professeur Xavier aimerait bien le recruter dans son école. Il envoie donc ses élèves le chercher. Mais le Colosse refuse tout net. Il se passe alors quelque chose d'étonnant. Vexé, notre chauve paraplégique décide alors de rentrer dans son esprit afin de lui faire oublier la mémoire pour qu'il ne divulgue pas son identité.

Sauf qu'on ne commande pas au Colosse comme ça ! Capable d'encaisser les balles sans sourcilier grâce à sa peau caoutchouteuse et de s'ancrer sur place sans que personne ne puisse le bouger, celui ci affronte tous les X-Men à la fois. Et curieusement, il parvient à les vaincre avant de quitter le manoir de l'institut.

La situation devient inquiétante. Maintenant qu'il sait qu'il est un mutant, le Colosse ne compte pas en rester là. Prenant le contrôle de son cirque, il part avec tous les employés à l'assaut des X-Men afin de s'emparer de leurs richesses. Et comme Xavier ne peut utiliser ses pouvoirs mentaux à distance, il se voit obligé de laisser faire ses élèves.

On se dit qu'une troupe d'individus ordinaires sans pouvoir ne poseront aucun problème aux X-Men. Mais contre toute attente, ces derniers finissent par se laisser submerger par le nombre. Visiblement, hormis Cyclope, ils sont bien moins puissants que les autres héros de Marvel pour l'instant.

Mais évidemment, cela ne peut finir mal. Alors que le Blob est sur le point de gagner, les jeunes mutants se remobilisent grace à leur prof. Cyclope parvient enfin à maîtriser son colossal adversaire (d'une manière assez discutable soit dit en passant) suffisament longtemps pour que Xavier utilise ses capacités psychiques sur lui et ses sbires. Mais rien ne dit que l'amnésie durera éternellement...

Beaucoup de choses sont à dire sur cet épisode. Parlons tout d'abord du Colosse. Contrairement à la Chose et à Hulk (les autres costauds de Marvel), il exècre par sa mocheté et sa vulgarité. On le voit même fumer des cigares, ce qui est rare chez les jeunes dans les comics. Pourtant, si on regarde attentivement, il n'est pas méchant.

Au cours de ce chapitre, il ne fait rien d'autre au départ que refuser la proposition de Xavier. La réaction de ce dernier est disproportionnée et manque carrément de démagogie, surtout de la part d'un adulte et enseignant. Ce sont les X-Men qui cherchent la bagarre et non l'inverse. Le scénario est donc fort mal construit.

Heureusement, cet épisode se rattrape en nous apprenant quelque chose d'intéressant. De base, on se dit que projeter des rayons avec ses yeux est cool. Mais pour Cyclope, ce pouvoir est un poison. En effet, il a perpétuellement peur de causer du mal à quelqu'un avec si il oublie de baisser sa visière et on sent que cela lui pèse. C'est à ce genre d'éléments que l'on reconnaît la patte de Stan Lee.

Ce n'est pas tout. Jean fait chavirer le cœur de tous les garçons. Ok, on s'y attendait mais ce qui est plus surprenant, c'est que Xavier aussi en pince pour elle. Voilà une donnée assez malsaine. D'une part, la différence d'age est importante et d'autre part, c'est un rapport entre professeur et élève. C'est très curieux de voir ça, surtout dans les années 1960, époque du Comics Code Authority.

Au niveau de la mise en scène, ce numéro souffre une nouvelle fois d'un grand manque de fluidité. On met 30 minutes pour lire ses 24 pages. De plus, les dessins de Jack Kurby restent très moyens voire passables. C'est un peu navrant car on sait que le King est capable de beaucoup mieux. Il ne fallait peut-être pas le surcharger de travail et lui donner 10 séries à réaliser par mois, n'est-ce pas Marvel ?

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article