Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Goblin Slayer Saison 1

Goblin Slayer Saison 1

Si vous demandez à quelqu'un quel monstre fantastique le terrifie le plus, il risque de réfléchir un peu avant de répondre. Du dragon à l'ogre, de la sorcière au zombie et du loup garou au vampire, les choix ne manquent pas. Toutefois, il existe une créature qu'il ne citerait probablement pas et qui est pourtant assez répandue, les gobelins.

Pas plus hauts que des enfants de 10 ans, les gobelins sont des sortes d'humanoïdes verts qui vivent en groupe pour commettre de petits forfaits. D'un tempérament ricaneur, ils obéissent souvent à des monstres plus puissants. Ce sont les bouffons de la ménagerie fantastique et personne ne les prend vraiment au sérieux. Heureusement, un manga leur rend enfin hommage. Bienvenu dans Goblin Slayer.

Le héros de cette histoire n'est autre que le goblin slayer, traduit littéralement par le « crève gobelin ». Ce chevalier voue une haine immense à ces êtres depuis qu'il les a vu attaquer son village et massacrer sa famille quand il était petit. Il a juré de tous les exterminer. On croirait voir Eren et son aversion pour les géants de L'attaque des titans.

Mais les comparaisons s'arrêtent là. Le goblin slayer n'est pas un adolescent colérique mais un homme de sang froid capable de faire face à chaque situation. Spécialisé dans les combats contre les gobelins, il rechigne à affronter les autres créatures démoniaques qui sont pourtant également nombreuses et plus honorables à tuer. Cette obsession le rend marginal aux yeux de ses contemporains.

Pour mener à bien sa vengeance, le goblin slayer se rend régulièrement à un comptoir chargé de proposer des mission contre rémunération. Beaucoup d'individus essaient de gagner leur vie ainsi en combattant des monstres qui viennent d'attaquer un village par exemple. On les appelle les aventuriers. Classés en différents niveaux en fonction de leurs résultats, beaucoup risquent la mort si ils s'en prennent à un monstre trop fort pour eux.

Guerrier d'élite de rang argent, le goblin slayer agit seul au départ mais il va très vite être rejoint par une jeune prêtresse débutante capable de lancer des sorts de protection et de guérison. Puis il accepte de faire équipe avec une elfe experte à l'arc, un nain capable de déclencher des pluies de pierres et un homme lézard.

Vous l'avez remarqué, aucun personnage ne porte un nom. Ils sont appelés seulement en fonction de leurs attributions spécifiques. Cela n'empêche pas que l'on puisse s'attacher à eux, surtout à la prêtresse que l'on suit dès le début avant même l'apparition du chevalier. A noter que ce dernier n'enlève jamais son casque, même pour manger, ce qui accentue le mystère autour de lui.

On a l'impression d'assister à l'adaptation d'un RPG ou jeu de rôle. C'est un effet voulu et assumé. Chaque mission se révèle plus périlleuse que la précédente comme si on gagnait en niveau. En revanche, il n'y a quasiment pas de fil rouge et d'intrigue principale. On assiste pas à une quête pour sauver le monde, simplement à la lutte sans fin d'un homme contre une certaine catégorie de monstres.

Les combats sont très bien élaborés et souvent stratégiques. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les gobelins ne sont pas stupides ni strictement identiques. Certains savent naviguer sur un bateau, chevaucher un loup ou même lancer des sorts. De plus, quelques uns d'entre eux sont des géants. On les appelle barons ou champions.

Vaincre une troupe de gobelins n'est donc pas toujours faciles. Même le goblin slayer n'est pas à l'abri d'une mauvaise surprise et frôle la mort au moins deux fois. Toutefois, on ne se montre pas trop inquiet pour lui. En effet, l'histoire repose entièrement sur ses épaules et de toute façon, il ne peut pas mourir avant d'avoir exterminé tous les êtres verts.

Si les combats sont passionnants, la série comporte aussi beaucoup de longueurs. Dans certains épisodes, il ne se passe presque rien et c'est un peu gênant puisqu'il n'y en a que 12 en tout. De plus, ils sont très inégaux. Par exemple, le premier est vraiment excellent et promet quelque chose d'épique. Malheureusement, les suivants s'avèrent bien inférieurs et surtout moins tragiques.

A noter que l’œuvre contient aussi de l'érotisme assez trash. Non content de lancer des attaques, les gobelins déshonorent souvent les femmes avant de les tuer. On assiste donc à un paquet de viols, ce qui ne fait qu'accentuer le côté bestial et cruel de ces monstres. En même temps, il faut bien admettre que les demoiselles possèdent toutes des fortes poitrines à couper le souffle et qu'on ne se prive pas de montrer en jouant avec la censure.

L'adaptation télévisée semble de meilleure qualité que le manga lui même adapté d'une série de romans. Mais 12 épisodes seulement, c'est trop peu pour marquer les esprits. On espère qu'il y aura une saison 2 pour évaluer le vrai potentiel de cette série qui est peut-être très important. En attendant, Goblin Slayer nous a fait changer de regard sur les gobelins et nous a fait prendre conscience de leur dangerosité. Et ça, c'est déjà fort !

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article