Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Arachnid Tome 2

Arachnid Tome 2

Alice s'est vue contrainte d'éliminer son mentor. A présent, elle doit apprendre à vivre seule. Aussitôt, elle s'aperçoit à quel point cela est difficile. Rappelons qu'elle n'a que 15 ans. Vu son age, personne n'accepte de lui donner du travail sans tuteur légal. Orpheline sans le sou, notre pauvre jeune fille ne possède rien d'autre à part son identité. Et même ça, il se pourrait qu'elle la perde bientôt.

En effet, au bout de quelques jours, quelqu'un vient sonner à sa porte. Il s'agit d'un individu qui lui propose de rejoindre le clan. Ca, on s'en doutait. Alice est proche d'accepter puisque rien ni personne ne l'attend dans sa vraie vie mais elle refuse finalement en apprenant que l'adhésion nécessite une condition spécifique, la perte de son nom.

Tiens donc, on commence à comprendre pourquoi l'Araignée n'avait pas de patronyme et le sens de ses dernières paroles. Ainsi, même les tueurs à gages du clan doivent tous abandonner leur identité civile et faire table rase de leur passé. Cela fait d'eux des personnes complètement hors de la société probablement mortes officiellement qui peuvent faire presque tout ce qu'elles veulent. Mais selon les individus, le prix à payer peut paraitre énorme.

Par égard envers son mentor, Alice rejette la proposition. Dès lors, elle devient instantanément la cible du clan qui va alors envoyer plusieurs assassins afin de la liquider. D'ailleurs, cela commence tout de suite puisque le messager se révèle être une mante religieuse. Heureusement, il est vaincu de justesse.

Après ce combat, Alice n'a plus nulle part où aller puisque l'appartement de l'Araignée appartient en fait au clan. Elle pourrait tenter de demander l'aide de la police mais elle n'a aucune preuve à fournir. On se dit qu'elle pourra être au moins légèrement tranquille à l'école. Mais les tueurs du clan sont malheureusement partout.

En effet, après avoir subit un choc en cours d'éducation physique et sportive, Alice se rend à l'infirmerie. A priori, la scène est banale sauf que l'infirmière est nouvelle. Et contrairement aux apparences, ce n'est pas une simple remplaçante mais une membre du clan des plus vicieuses appelée Scorpion.

Après avoir gagné la confiance d'Alice grace à sa blouse blanche, cette jeune femme lui injecte sous perfusion non pas des vitamines mais du venin de scorpion. Lorsque notre héroïne s'en rend compte, il est trop tard. Complètement paralysée, elle ne doit sa survie qu'à ses précieux fils qui, même du bout des doigts, peuvent lui permettre de bouger son corps entier telle une marionnette.

Dans ce marasme, Alice se trouve cependant une alliée en la personne de Yori Tajima. C'est assez improbable d'ailleurs car cette jeune fille la martyrisait autrefois. Très populaire au lycée, issue d'une famille riche, elle vit seule dans une sorte de loft et propose à Alice de venir habiter chez elle... ou plutôt le lui impose car depuis qu'elle a vu Scorpion, elle se retrouve impliquée dans l'affaire et compte bien se servir de notre araignée comme garde du corps.

Ce n'est pas tout. Nous faisons la connaissance d'une autre fille des plus loufoques, Megumi Oki. Calme et discrète en apparence, elle possède pourtant un caractère excentrique et est une fétichiste des sous vêtements. Mais ce n'est pas le plus important chez elle. Elle dit appartenir au clan et possède les pouvoirs du cafard. Capable d'effacer complètement sa présence et de prévoir toutes les attaques ennemies grace à une perception hyper sensible des mouvements d'air, son sens de l'esquive est simplement démentiel.

Vous le constatez, Alice se retrouve confrontée à de nombreux adversaires différents les uns des autres. Les combats sont un peu tirés par les cheveux mais au moins, ils permettent d'en apprendre à chaque fois sur les insectes concernés. Alice ne paye guère de mine mais grace à son fameux thread, elle tisse de nombreux pièges et plans de secours qui lui permettent de se sortir de presque toutes les situations.

A part le côté insecte, Arachnid est également une petite critique de la société. Aujourd'hui, la famille tient une place moins grande dans la vie des individus qu'autrefois mais on se rend cependant compte de l'importance qu'elle joue encore ici. Ceux qui ne bénéficient pas de proches et d'épaules sur qui s'appuyer ont une vie plus difficile, avec ou sans tueurs aux trousses.

La mise en scène de Shinsen Ifuji est satisfaisante à défaut d'excellente. Malheureusement, le dessinateur commence à trop lorgner sur les dessous féminins. Dès qu'il le peut, il met Alice en petite culotte. Voilà un défaut que partage beaucoup de ses confrères et qui fait parfois du tort aux mangas, notamment à ceux qui ne sont pas sensés inclure de l'érotisme dans leur récit.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article