Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Rahan Episode 13 : Comment aurait fait Crao

Rahan Episode 13 : Comment aurait fait Crao

Au temps des ages farouches, on imagine que les tempêtes terrorisaient les hommes. Pourtant, elles n'effrayent pas Rahan qui ne se prive pas de le crier haut et fort. Bravant les forces du ciel à l'occasion d'un orage, il finit cependant par se faire surprendre. En effet, frappé par un éclair, un arbre s'écrase sur lui et lui fait perdre connaissance.

Est-ce une punition des esprits ? N'importe qui l'interprêterait ainsi mais pas Rahan qui est profondément athée. A son réveil, il se retrouve entouré d'une troupe d'hommes mécontents qui l'accusent d'avoir fait disparaître le feu. Le fils de Crao se rend compte que cette tribu ne sait pas allumer la flamme rouge et attend donc avec impatience les incendies causés par la foudre pour s'en emparer.

Rahan décide alors de leur apprendre à faire du feu avec des pierres. Mais évidemment, ce serait trop facile. Le sorcier Tarcik, jaloux de son autorité et de son savoir, devient furieux contre lui. Aussi décide t-il de le défier en combat singulier. En temps normal, le jeune homme blond n'a rien à craindre d'un tel duel. Mais, piqué par une petite aiguille empoisonnée de Tarcik en douce, il se voit soudain prit de sommeil et s'évanouit.

Vainqueur déloyal à l'insue de tout le monde, Tarcik ordonne à ses compagnons de jeter Rahan en pature aux iguanes qui vivent à proximité du camp. Heureusement, le fils des ages farouches se réveille juste avant d'être dévoré grace à un perroquet qu'il a sauvé la veille de ces même prédateurs. Après avoir affronté non sans mal les reptiles, il décide de prendre sa revanche sur le sorcier.

A la nuit tombée, déguisé en iguane géant, il se rend au camp et y sème la terreur. Au lieu d'affronter ce qu'ils pensent être un monstre, les hommes s'enfuient tous. Tarcik ne fait pas exception à la règle. Lâché par ses sbires, le sorcier épouvanté se dirige sans s'en rendre compte dans la vase où l'attendent de vrais lézards...et son triste sort.

Cet épisode ne bénéficie pas d'un super scénario. Le coup du déguisement ne passe que moyen et les hommes du clan n'ont aucun caractère qui les distingue hormis Tarcik, pas même leur chef. De plus, l'histoire s'avère assez prévisible.

Et pourtant, ce récit est l'un des plus marquants de la série. En effet, on apprend beaucoup de choses sur le passé de Rahan. On savait déjà que son père Crao et toute sa tribu avaient trouvé la mort lors d'une éruption volcanique. Mais cette scène dramatique nous est montrée pour la toute première fois et incontestablement, elle est réussie et deviendra vite culte.

Ce n'est pas tout. A travers ce flash back, on voit Crao offrir à Rahan son précieux collier et lui révéler que ce n'est pas un simple ornement ordinaire. Chaque griffe représente des qualités des hommes. Jusque ici, deux sur cinq nous sont révélées, le courage et la générosité.

Ainsi, à défaut d'être brillant en lui même, Comment aurait fait Crao apporte un grand développement à Rahan et lui confère un vrai background. A l'époque, ces révélations ont du produire un choc. En tout cas, elles témoignent à quel point la série est populaire et souhaite s'inscrire dans le temps. Bonne surprise du scénariste Roger Lécureux.

De plus, André Chéret s'est vraiment appliqué pour l'occasion en réalisant des dessins encore plus beaux que d'habitude. Ses planches figurent parmi les plus belles de la bande dessinée européenne. De plus, les reptiles appelées « bêtes qui viennent de la boue » sont très impressionnantes même si on a du mal à percevoir de quel animal il s'agit réellement. Peut-être une espèce fictive ? Enfin, l'idée d'utiliser un perroquet « oiseau qui parle » comme fil rouge à l'histoire est sympa. Pour toutes ces raisons, ce 13eme numéro vaut son pesant d'or.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article