Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Bloodshot Reborn Tome 2 : La traque

Bloodshot Reborn Tome 2 : La traque

Ray continue de traquer les nanites. Mais il n'est maintenant plus seul. Après l'avoir sauvé de son petit copain infecté, une jeune fille de 20 ans appelée Magic l'accompagne. Rapidement, un lien fort se crée entre les deux personnages. Même si Ray fait tout pour l'éviter, il finit par tomber amoureux de cette jolie blonde à qui il ne semble pouvoir rien refuser. Au moins, cela lui fait un compagnon bien plus réel que Kay et Bloodsquirt.

Il ne reste maintenant plus beaucoup de personnes infectées. Mais on découvre que Ray n'est plus le seul chasseur. En effet, quelqu'un d'autre cherche à s'emparer des nanites. Une course contre la montre est lancée. Si il parvient à débusquer les derniers infectés avant Ray, ce traqueur inconnu risque de devenir plus puissant que lui. Et bien entendu, il risque de ne pas avoir que de bonnes intentions.

Pendant ce temps, Hoyt et Festival continuent leur enquête de leur côté. Alors qu'ils ne cessaient de se disputer au départ, ils deviennent soudain beaucoup plus proches au point de coucher ensemble le temps d'une après midi. Si cet acte n'est pas pour eux synonyme de début d'une relation amoureuse, il leur permet de travailler désormais main dans la main pour une plus grande efficacité.

Ainsi, grace à un contact de Hoyt provenant de la CIA, Festival finit par avoir accès au dossier top secret du projet Rising Spirit. Elle découvre alors les secrets de Bloodshot et s'aperçoit que c'est un projet qui a été expérimenté très tôt, dès les années 1970. Ray n'est pas l'unique tireur à la peau blanche qui ait existé. Mais il est celui qui a le mieux résisté aux nanites, peut-être à cause de l'implantation de faux souvenirs dans son esprit.

Justement, plus le temps avance et moins Ray veut connaître sa véritable identité. Certes, il fait lire son dossier à Magic mais ne lui pose aucune question. La présence de cette fille l'apaise d'une manière admirable, surtout qu'elle continue de l'aimer même après qu'il ait reprit sa peau blanche et ses yeux rouges.

L'amour peut faire des miracles, c'est bien connu. Grace à lui, Ray n'a maintenant plus peur de redevenir Bloodshot car il sait de toute façon que cela ne fera plus de lui un tueur comme avant. De dépressif, alcoolique et drogué au début de la saga, il devient un être épanouit. Sa quête de soi finit par ne plus avoir de raison d'être. Comme il le dit « Je suis Bloodshot parce qu'il faut bien que quelqu'un le soit. »

Ironie du sort, la fin de sa traque le ramène là où elle avait débuté dans le petit motel du Colorado où il séjournait après The Valiant. C'est là que vit le dernier infecté. Et tenez vous bien, ce n'est pas un adulte mais un jeune adolescent nommé Toby. Déjà insupportable auparavant, ce gamin abandonné par sa mère s'est fait corrompre par Kay et Bloodsquirt après que ces derniers aient été chassé par Ray. A présent, il tue des gens avec autant de légèreté que si il jouait à un jeu vidéo.

On se dit que cet acte final va être serré car Ray ne veut pas tuer un enfant mais le raisonner. Comme cela ne fonctionne pas, à niveau de nanites égales, c'est la force brute qui compte. Ray assomme Toby et absorbe ses nanites à son tour, le tout sous les yeux de Festival qui fait son mea culpa. La boucle est bouclée.

Ce tome 2 fait office de belle conclusion au premier arc de Blooshot Reborn. Du début à la fin, Jeff Lemire a parfaitement maîtrisé son scénario. Au dessin, il s'est vu accompagné cette fois ci de Butch Guice. Bien que capable d'une mise en scène très agréable et légère, cet artiste possède un style moins beau que celui de son prédecesseur Mico Suayan. Il n'empêche que cette saga mérite le coup d'oeil. C'est du bon comics.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article