Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Spiderman Episode 2 : Spiderman (2)

Spiderman Episode 2 : Spiderman (2)

Suite à la mort de son oncle Ben, Peter apprend que sa tante May n'a plus d'argent pour payer les factures. Au début, cela ne l'inquiète pas beaucoup car il pense gagner sa vie en menant des shows télévisées avec ses pouvoirs. Malheureusement, sa carrière qui semblait toute tracée dans le monde du spectacle va tourner court à cause d'un homme, Jonah Jameson.

Journaliste des plus influents, ce magnat de la presse patron du Daily Bugle fait une entrée fracassante dans la série. Désignant Spiderman comme une menace potentielle et un mauvais exemple pour la jeunesse parce qu'il porte un masque, il le fait interdite de toute représentation. Ainsi du jour au lendemain, notre jeune homme se retrouve sans le sou.

La situation devient préoccupante. Peter a beau chercher, il ne trouve pas de travail en complément de ses études. Fait curieux, il désespère tant qu'il envisage pendant une seconde de devenir un voleur avant de se raviser immediatement par peur de tomber en prison.

Quelques jours plus tard a lieu le lancement d'une fusée avec son bord John Jameson, le fils de Jonah. Venu y assister en tant que spectateur, Peter découvre qu'un incident se produit avant même de quitter l'atmosphère. Il faut délivrer l'astronaute au plus vite. Mais évidemment, personne n'est assez fort et casse cou pour sauter à bord d'une fusée en plein vol.

Personne sauf Spidey bien sur. Se portant volontaire, il s'empare d'une pièce de rechange destinée à arrêter la chute fatale et s'élançe dans les airs. Sa toile accrochée à la capsule, il effectue un formidable rodéo avant de remonter la corde et de réparer l'engin. John Jameson est sauvé et peut se poser au sol en douceur.

Voilà donc le tout premier exploit de l'homme arraignée. On ne s'en rend peut-être pas compte mais une telle mission de sauvetage est bien plus périlleuse et difficile à réaliser qu'une simple bagarre contre un supervilain comme il en aura l'habitude plus tard. Spiderman a donc parfaitement réussit sa grande première.

On s'attend à ce que tout le monde le félicite et l'érige en héros. Mais une grosse surprise nous attend à la page suivante. Loin de se montrer reconnaissant envers celui qui a sauvé son fils, le patron du Daily Bugle accuse dès le lendemain l'homme arraignée d'avoir saboté lui même la soucoupe afin de jouer ensuite les héros. Pour lui, ceci est un coup monté.

Voilà ce qu'on appelle une terrible chute ! Et malheureusement, il n'en faut pas plus pour rendre l'opinion publique méfiante à l'égard du tisseur. Sa tête est mise à prix par le F.B.I. Même tante May se met à le détester. Vous l'avez compris, les galères de Peter ne font que commencer.

Cette histoire possède un bon scénario qui met particulièrement l'accent sur la vie de Peter. Notre adolescent se retrouve confronté à de graves problèmes qui le poursuivront pendant de très nombreuses années. La fin de ce récit est volontairement tragique, ce qui a pour but d'inciter encore plus les lecteurs à ne rater aucun numéro suivant. Car Spiderman reste très attachant et quasiment tout le monde peut s'identifier à lui. C'est l'une de ses forces majeures.

Parlons un peu du dessin. N'ayons pas peur de le dire, Steve Dikto est de loin inférieur à Jack Kurby. Ses traits manquent de profondeur, ses cases ne présentent pas des détails soignés et ses couleurs ne se montrent pas assez vives. Cela donne un ensemble assez terne. Il faudra attendre longtemps avant que Spidey bénéficie de superbes graphismes dignes de sa stature.

Note : 6,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article