Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Spiderman Episode 1 : Spiderman (1)

Spiderman Episode 1 : Spiderman (1)

Tout le monde connait Spiderman. Porte étendard de Marvel, il est sans doute le super héros le plus connu du monde avec Batman et Superman. Ce personnage possède de multiples facettes qui le rendent attachant et a connu un immense succès dès son apparition qui ne s'est toujours pas démentit jusqu'à aujourd'hui. Pourtant, il a bien faillit ne jamais voir le jour. Retour sur un phénomène planétaire.

Nous sommes en 1962. Stan Lee vient de créer les Quatre Fantastiques et cherche à inventer de nouveaux superhéros. Son idée est de prendre à contrepied les clichés en donnant naissance à un protagoniste unique, Spiderman. Mais la rédaction qui l'entoure n'est pas du tout enthousiasmée par ce projet.

Cela a de quoi surprendre évidemment aujourd'hui mais il faut reconnaître qu'à l'époque, Spiderman est un personnage complètement novateur. Rien que son nom a de quoi intriguer. Source d'horreur et d'effroi, les araignées sont craintes par leur aspect repoussant et personne ne les aime. Pourquoi donc choisir un tel animal pour totem ?

Et encore, ce n'est pas le seul obstacle. Contrairement au modèle traditionnel des superhéros comme Batman, Spiderman n'est pas un homme accomplit, sur de lui et costaud mais seulement un adolescent timide et un brin gringalet. Il ne possède aucun charisme, bien au contraire, et rencontre de nombreux problèmes dans sa vie de tous les jours. Mais justement, c'est sur cette ambiguité que Stan Lee veut jouer. Pour se faire, il va jusqu'à troquer son fameux partenaire Jack Kurby pour un dessinateur au style moins épique nommé Steve Dikto.

Dès la toute première case, le ton est donné. Peter Parker est un jeune lycéen aussi doué à l'école que timide avec les autres. Méprisé par ses camarades qui le surnomment « Polard » et se moquent de lui ouvertement (surtout un certain Flash Thompson), il trouve refuge dans les sciences qui le passionnent.

Mais un beau jour lors d'une exposition sur la radioactivité, une araignée irradiée par accident le mord. Déboussolé, Peter comprend en rentrant chez lui que cet arachnide lui a transmit certains pouvoirs. Devenu soudainement extrêmement agile et fort, il possède également une adhérence qui lui permet de tenir collé sur les murs.

Pour cet adolescent qui a pendant toute sa vie été un faible, c'est le choc et la tentation de prendre sa revanche sur les autres est trop grande. C'est ainsi qu'il se met au catch et aux shows télévisés. Désireux de garder l'anonymat dans un premier temps, il se fabrique un costume et se fait appeler Spiderman. La gloire et l'argent coulent à flot. Mais pas pour longtemps.

Un soir de représentation, Spiderman refuse d'aider un agent de police à arrêter un criminel qui se trouvait sur sur son chemin. Quelques jours plus tard, il apprend que ce même individu vient d'assassiner son très cher oncle Ben qui l'a élevé avec sa tante May. En apprenant cela, l'adolescent se sent coupable et fond en larmes. Son égoïsme lui a coûté très cher.

Ca y est, le décor est planté. En 11 pages seulement, Stan Lee est parvenu à définir ce qui fait l'originalité de Spiderman. Evidemment, la mise en scène se veut très succinte. Peter découvre en une planche unique l'intégralité de ses pouvoirs et comprend immédiatement quelle est leur source. Les facilités scénaristiques sont visibles mais on pardonnera volontiers au scénariste qui devait sans doute faire au plus pressé.

Et pour cause. Puisque personne ne croyait au tisseur hormis son créateur, cette toute première histoire est sortit dans le numéro 15 d'Amazing Fantasy. Or, ce magazine étant voué à disparaître, il fallait impérativement que les lecteurs soient au rendez vous d'entrée pour que Spiderman connaisse une suite et ait sa propre série. Heureusement, ce fut chose faite quelques mois plus tard.

Evidemment, ce récit relatant les origines de Peter a été relaté des dizaines de fois depuis et en bien mieux vu l'évolution des comics au fil des décennies. Mais il reste emblématique puisque c'est la toute première pierre posée d'un temple immense. Stan Lee a joué serré sur ce coup et a parfaitement réussit son pari. Bravo maestro !

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article