Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Million dollar crocodile

Million dollar crocodile

Les crocodiles font partie des rares prédateurs capable de tuer et de dévorer un être humain en solitaire. On insiste souvent sur leur aspect terrifiant et le cinéma en a fait des mangeurs d'hommes. Mais à bien y regarder, ne serait-ce pas plutôt l'inverse ? En effet, nous tuons et mangeons bien plus de sauriens en une année qu'eux en une décennie. Surfant sur l'ironie du sujet, Sheng Lin Li a réalisé Million dollar crocodile en 2012.

En Thailande, le restaurant de Zhao (Suet Lam) spécialisé dans les crocodiles bat son plein. Pour satisfaire ses nombreux clients, ce patron véreux doit sans cesse trouver de nouveaux reptiles. C'est ainsi qu'il achète toute la cargaison de Bald Liu (Shi Zhaoqi) qui contient notamment un spécimen gigantesque mesurant plus de 8 mètres baptisé Omao.

Omao n'a rien de comparable avec les petits crocodiles qui l'accompagnent. C'est un animal sensible, intelligent et particulièrement puissant. Prenant par surprise les cuisiniers, il parvient à s'échapper du restaurant et s'évade dans la nature. Sa route croise alors celle de Wen Yan (Barbie Hsu). A défaut de dévorer la jeune femme, il avale son sac à main. Le problème, c'est que celui ci contient pas moins de 100 000 euros en liquide.

Seule sans argent, papiers et portable, Wen Yan devient complètement hystérique et se rend au commissariat de police. Elle tombe sur le plus mauvais flic du coin, Wang (Guo Tao) surnommé la passoire à cause de ses piètres qualités de tireurs. Evidemment, celui ci ne la croit pas au début. Mais après avoir mené son enquête, il doit bien se rendre à l'évidence des faits.

Ce n'est pas tout. Omao détruit à moitié sa maison pendant son absence. Par chance, le crocodile ne dévore pas son fils unique Xiaoxing (Ding Jiali) car il le connaît. D'ailleurs à bien y regarder, cette bête n'est pas méchante mais plutôt désorientée. Elle n'attaque presque personne et cherche surtout à se cacher des hommes qui veulent la mettre dans leur assiette.

Son potentiel de dangerosité n'en reste pas moins grand et il faut donc l'arrêter à tout prix. Outre les autorités, Zhao et ses hommes se mettent également sur le coup lorsqu'ils apprennent quelle somme d'argent se cache dans le ventre du saurien. C'est partit pour une chasse au croco ou plutôt une chasse aux euros.

Million dollar crocodile n'est clairement pas un film d'attaques animales classique. Ici, ce n'est pas le crocodile mais l'humain qui est monstrueux. La créature ne fait rien d'autre que de se défendre. Ici, pas de membres déchiquetés, de sang qui gicle ou de mise en scène terrifiante. Le film est plutôt présenté comme une comédie.

Outre ses nombreux gags, il comprend également de l'émotion. Raillé par ses collègues de travail, Wang peine à élever seul son fils depuis que sa femme l'a quitté il y a des années. Quand à Bald Liu, il est très attaché à ses crocodiles, à tel point que ceux ci l'ont beaucoup éloigné de sa famille. D'ailleurs, il ne s'est résolu à les vendre que parce qu'il n'avait plus du tout d'argent pour les nourrir.

Mais la palme revient à Omao. Outre le fait d'être traquée, cette bête verra sa confiance également abusée par les humains. Sur le point de regagner son enclot, elle sera trahie une fois de plus, ce qui nécessitera de l'abattre. Et à sa mort, elle versera une larme...de crocodile.

Million dollar crocodile n'a pas bénéficié d'un budget important. Et pourtant, ses aligators sont plus réels que nature. Omao n'a pas été conçu en image de synthèse mais avec une marionette animatronique. Cela fait très plaisir et le rend hyper crédible et majestueux. Franchement, il n'aurait pas grand chose à rougir dans un Jurassic Park. Quelle prouesse technique formidable de la part d'un si tout petit film !

En choisissant le registre comique, Million dollar crocodile dénonce le trafic des bêtes sauvages et peut-être aussi la consommation de viande. Cette œuvre atypique n'a malheureusement pas rencontré un grand succès. Mais pour moi, le pari est entièrement réussi.

Note : 7,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article