Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Cage of Eden Tome 7

Cage of Eden Tome 7

Les argentavis sont de retour. Nombreux, imprévisibles et impressionnants, ils sèment une panique sans précédent sur tout le groupe. Serait-ce la fin de l'Etat nation ? Pour éviter cela à tout prix, Sengoku décide d'accomplir un acte complètement fou. Bien que blessé, il se jette seul dans la gueule des aigles géants et réussit à s'en sortir. Son geste suicidaire regonfle le moral des troupes. Chacun comprend qu'en agissant tous ensemble, ils peuvent dominer leur peur et affronter les oiseaux la tête haute.

Les combats s'enchaînent furieusement. Grace à Mariya qui devine soudain le point faible des créatures, Sengoku et ses amis réussissent à transperçer le corps d'un argentavis. Voyant l'un de leurs compagnons morts, les oiseaux se replient. Pour la première fois de la série, les hommes sont parvenus à vaincre les monstres préhistoriques et à exterminer l'un d'entre eux.

Malheureusement, cette grande victoire n'est pas célébrée comme il se doit. Et pour cause, plusieurs membres du clan sont morts entre temps asphyxiés sans raison apparente. Ont-ils été victime d'une intoxication alimentaire ? La réponse est cette fois ci tout autre. Au cours de leurs assauts, les argentavis ont emmené d'innombrables insectes venimeux appelés acariens. Capables de provoquer des arrêts cardiaques, ces derniers ont infesté tout le camp.

La menace s'avère des plus surnoises. Après avoir affronté d'immenses oiseaux carnivores, les humains risquent de se faire anéantir par des bestioles minuscules. Une seule solution radicale s'impose. Abandonner la base, la brûler et en reconstruire une nouvelle ailleurs. Autrement dit, tout recommencer à la case départ.

Après cet arc pour le moins réussi, le groupe se met en tête d'escalader la plus haute montagne de l'ile. Certains espèrent apercevoir depuis le sommet d'autres réfugiés voire même les côtes du Japon au loin. Mais une telle ascension n'est pas sans risque. Des cadavres sont découverts durant le parcours. Sont-ils tombés ou ont-ils été poussé ? Qui se cache là haut ? Et pourquoi appelle t-on ce mont la montagne du diable ?

Ce septième tome est l'un des plus réussis de la série jusque ici. La guerre contre les rapaces et les insectes est magnifiquement retranscrite et angoissante. Pendant un moment, le groupe entier menace de sombrer mais se reprend grâce à l'intervention de son formidable leader. A présent, tous ses membres se montrent extrêmement soudés entre eux, ce qui représente une belle force pour la suite.

La seconde partie du numéro centrée sur la montagne se révèle également très intéressante. Durant celle ci, Toru se distingue tout particulièrement. Très silencieux lors de son apparition au tome précédent, il prend cette fois ci les choses en main car il connaît l'alpinisme. Sans boudriers ni équipements de protection, les collégiens se débrouillent tous très bien dans l'escalade. Attention toutefois à ne pas aller trop vite dans la brume...

Une nouvelle fille émerge du lot. Nommée Maya Miyauchi, c'est une championne de karaté qui brille lors des batailles contre les argentavis. Dotée d'un caractère fort et dur, elle trône désormais parmi les têtes du clan. Quand à Mina, on découvre que le coup qu'il a reçu sur sa tête au tome 5 lui a laissé de terribles séquelles. Il est en train de devenir aveugle...

Sept tomes se sont écoulés et Cage of Eden n'a rien perdu de sa superbe. Le mystère sur l'ile demeure entier et on sait maintenant que les secours n'arriveront sans doute jamais. Livrés à eux mêmes, les adolescents se débrouillent de mieux en mieux pour survivre. Mais la faune et la flore préhistorique sont loin d'avoir dévoilées tous leurs dangers.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article