Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Cage of Eden Tome 6

Cage of Eden Tome 6

Après avoir été élu à la tête de l’État nation, Sengoku décide de partir en excursion afin d'explorer les alentours. Après un tirage au sort, il emmène avec lui Zaji et Rion. En revanche, Mariya reste au camp. Il est remplacé dans son rôle d'intello par Yamaguchi qui malgré son surnom de délégué est entièrement dévoué à Akira. Enfin, un jeune garçon du nom de Suzuki complète le groupe.

La petite troupe ne tarde pas à déboucher sur un désert rocheux où elle rencontre trois étudiants. On retiendra surtout parmi ces trois égarés Rei Oguro, une jeune femme aux formes attrayantes très sympa. Malheureusement, ils ne sont pas seuls sur ce territoire. Deux meutes de loups et d'ours les encerclent. Sengoku et ses compagnons se retrouvent soudains pris au piège au beau milieu d'une bataille entre les fauves.

Se sortir de cette situation périlleuse s'avère très compliqué. Les crevasses n'offrent qu'un faible abri aux jeunes gens qui vont devoir rivaliser d'ingéniosité pour s'en sortir. Au cours de cette aventure, Sengoku et Rion en viennent à se fâcher avant de se réconcilier. D'une manière générale, l'auteur insiste beaucoup sur l'esprit de solidarité qui doit toujours animer les humains. C'est leur seule solution pour s'en sortir.

Et pour se faire, Akira prend l'exemple des loups. Ces canidés déjà brièvement apparus au tome précédent ne sont pas des prédateurs comme les autres. Ils font preuve d'une intelligence remarquable et ressentent de belles émotions. Mais surtout, ils ne considèrent pas les humains en tant que proies potentielles. Sengoku et ses amis s'attachent rapidement à eux et donnent même un surnom à leur chef, Ernest.

Grâce à l'alliance entre les hommes et les loups, les ours finissent par s'enfuir. Mais sitôt cela fait, Akira est victime d'un accident et se cogne violemment la tête à un rocher. De retour au camp, l'angoisse monte. Trente personnes sont maintenant dépendantes de lui et se demandent bien comment se débrouiller sans son aide. Heureusement, il s'en sort sans trop de mal.

Mais le repos s'avère de courte durée. Si les lycéens se croyaient en sécurité avec leurs barrières en bois renforcées, ils vont être victimes d'un assaut beaucoup plus imprévisible venu du ciel. En effet, des condors géants nommés argentavis viennent les attaquer. Dotés d'une envergure supérieure à sept mètres, ces rapaces gigantesques sont capables d'emporter un adolescent entre leurs serres. Voilà de nouveaux ennemis très dangereux qu'on prendra bien le temps d'observer au prochain tome.

Lors de ce tome 6, la faune reprend ses droits. Après avoir du affronter plusieurs personnes devenues folles (clan d'adultes, Arita, les profs), Sengoku et ses compagnons se retrouvent face à des animaux préhistoriques. C'est plus intéressant. Pour pouvoir leur échapper, il convient à chaque fois de bien les connaître et de tenir compte de leurs caractéristiques spécifiques.

Le dessin est toujours dynamique mais aussi stéréotypé. La majorité des personnages se ressemblent et portent en plus des habits identiques, les uniformes de l'école. Le côté sexy demeure toujours présent afin d'apporter de la légèreté à l’œuvre mais on sent bien ses limites. Hors de question de dessiner des organes génitaux féminins, la censure ne le permet pas. Ok mais dans ce cas là, il vaut mieux donner des culottes aux filles plutôt que de laisser un blanc sur leurs corps qui pique les yeux. J'insiste là dessus car sur une scène, c'est frappant.

Ce sixième tome est le premier d'une sorte de nouveau cycle. On ne suit désormais plus les péripéties de quelques personnages mais la vie d'une petite communauté toute entière. Akira n'est plus seulement le héros de l'histoire, il devient aussi le personnage le plus populaire de l’île. Comme il le dit lui même « Je ne suis ni un intello ni un monsieur muscle mais je suis doué pour lier les individus les uns avec les autres ». C'est ce qui le rend si attachant.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article