Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

The heroic legend of Arslan Tome 6

The heroic legend of Arslan Tome 6

Arslan a décidé de se rendre à la citadelle de Peshavar. Située sur la frontière est du royaume de Parse, cette frontière est gardée par Kishwahd, l'un des derniers hauts gradés resté fidèle à Andragoras III. Expert au combat, cet homme a la particularité de guerroyer avec deux sabres. Il possède en plus un faucon nommé Azraël qui est également très proche de notre jeune prince.

Avec lui et ses milliers de soldats, il y a de quoi se sentir en sécurité. Soudain, Arslan passe d'une petite escorte de quelques individus à une vraie armée, c'est appréciable. Toutefois, il est encore trop tôt pour crier victoire. Kishwahd n'a pas assez de soldats pour vaincre les Lusitaniens. Et en plus, il doit déjà repousser l'invasion de Sindora.

En effet, après avoir appris les troubles intérieurs existants dans Parse, les dirigeants de ce pays ont décidé d'en profiter pour tenter leur chance à leur tour. Effectivement, cela se comprend de leur point de vue. Mieux vaut attaquer l'Etat le plus fort du coin pendant qu'il a déjà des ennuis pour se tailler une part du gateau. Néanmoins, Kishwahd n'est pas homme à se laisser déborder si facilement, surtout après avoir reçu le renfort stratégique de Narsus.

Le vrai danger reste intérieur pour autant. En effet, Hilmes gagne de plus en plus de partisans, notamment Baqhman, une ancienne gloire militaire de Parse. De plus, il se pourrait qu'il soit le seul héritier légitime. Arslan serait-il le fruit d'un adultère de sa mère ? On est en droit de se poser la question de plus en plus après ce tome.

Fort heureusement pour lui, Arslan peut compter sur le soutien indéfectible de ses premiers acolytes, en particulier Daryun et Narsus. Au cours d'une nouvelle entrevue avec Hilmes, notre peintre explique à ce dernier que ce qui fait la légitimité d'un roi, ce n'est pas d'appartenir nécessairement à la bonne famille mais de gouverner pour l'intérêt de son peuple. Or, en s'alliant aux Lusitaniens, Masque d'Argent n'a pas hésité à faire souffrir ce dernier.

Alfrid est très mise en avant dans ce volume. Espiègle et délurée, elle ne cesse de répéter à tout le monde qu'elle est l'épouse de Narsus, ce qui met celui ci dans l'embarras. Désormais, elle fait partie à part entière du cercle privé d'Arslan, au grand dam d'Elam. En revanche, notons que Ghib et Faranghis ne font presque que de la figuration cette fois ci.

Comme d'habitude, Hilmes continue de monter des plans pour capturer Arslan. Après avoir apprit que celui ci se trouve à Peshavar, il décide de se rendre seul dans cette forteresse pour tenter de l'assassiner lors d'une nuit. Voilà une manœuvre des plus audacieuses de sa part qui renforce encore son charisme. Après tout, ses talents à l'escrime sont tels que rien ne semble pouvoir l'arrêter à part le feu, sa phobie.

Ce sixième tome se consacre entièrement à Peshavar et ses environs. A aucun moment nous n'avons des nouvelles d'Andragoras III ni d'Ecbatana, ce qui est inhabituel. De même, on entend plus parler des êtres surnaturels pour l'instant. Mais on suppose que tous ces absents vont probablement bientôt revenir sur le devant de la scène dans peu de temps.

Note : 7,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article