Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Rahan Episode 9 : L'arc du ciel

Rahan Episode 9 : L'arc du ciel

Si le feu s'est avéré être une véritable bénédiction pour les hommes préhistoriques, il a pu parfois aussi se voir craint et repoussé par certains à cause de sa dangerosité. C'est le cas ici. Alors qu'il brûle quelque chose, le fils des ages farouches se voit attaqué par tout un clan. Ces hommes primitifs ne savent pas tailler des armes et se battent simplement en lançant des pierres. Pour eux, la fleur rouge est un ennemi et ils comptent bien tuer Rahan qui la manipule.

Capturé, le jeune homme ne doit sa vie qu'à l'apparition soudaine d'un arc en ciel. Ce magnifique phénomène terrifie ces hommes archaïques qui s'enfuient. Laissé seul, Rahan parvient à se libérer au prix de belles contorsions et invente dans la foulée la sarbacane en voulant se venger d'une guêpe.

Fasciné par cet arc en ciel qu'il n'a jamais vu lui aussi auparavant, Rahan décide bien entendu de perçer son mystère. Pour cela, il escalade une falaise et affronte un aigle. Mais au cours du combat, son coutelas se retrouve coinçé dans une mince crevasse. Comment faire pour le récupérer.

Tandis que les hommes du clan se lancent à sa poursuite, le fils des ages farouches a l'idée de se servir de la résine des arbres comme d'une colle pour remonter son arme à l'aide d'une branche et d'une liane. La manœuvre minutieuse demande beaucoup de chance et d'adresse mais fonctionne. Une fois son coutelas récupéré, Rahan ne demande pas son reste et détale sans plus guère se soucier de l'arc en ciel. Celui ci disparaît d'ailleurs en même temps que lui, laissant penser au clan primitif que le fils des ages farouches est un sorcier.

Cet épisode est moyen. L'idée de faire du feu un ennemi est bonne mais sous exploitée. En revanche, difficile de croire que personne n'ait jamais vu un arc en ciel avant. Cela passe encore pour les hommes primitifs mais pas pour Rahan. De plus, ce dernier renonce bien vite à perçer son mystère, ce qui n'est pas dans ses habitudes. On a l'impression que les auteurs ont été pressé par le timing des 20 pages par histoire.

Cela fait deux fois de suite que Rahan perd son coutelas, et pas moins de la 5eme en 9 histoires (dont 2 vols par des hommes). Cela commence à faire beaucoup. Espérons que cette arme restera maintenant longtemps aux mains de notre Tarzan préhistorique pour ne pas devenir une trame lassante.

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article