Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Pokémon La grande aventure Tome 2

Pokémon La grande aventure Tome 2

Nous retrouvons Sacha à Céladopole. Après avoir vu son bulbizarre évoluer en herbizarre, il fait la connaissance d'une jeune fille prénommée Olga. Espiègle et charmante, cette dernière n'en est pas moins une voleuse qui cherche à l'escroquer et à lui dérober ses badges. Mais on ne s'attaque pas impunément à un dresseur de renom.

Après avoir comprit à qui elle a à faire, Olga décide de changer de stratégie et propose à Sacha de l'aider à capturer Mew. En effet, le pokémon légendaire a été aperçu dans les environs récemment. Mais malheureusement, la Team Rocket est également sur le coup dans le but de prélever certaines de ses cellules et de créer un vrai monstre, mewtwo. On aura probablement l'occasion d'en reparler plus tard.

Après cette aventure mouvementée, Sacha reprend sa route et enchaîne les péripéties en un temps record. Il compare son style de dressage avec celui de Régis (épisode très intéressant qui nous permet de découvrir l'équipe charismatique de son rival), manque de se faire avaler vivant par un empiflor au parc Safari, se fait offrir par Ondine son léviator rencontré précédemment afin de traverser la mer... Bref, il ne chôme pas et continue sa progression régulièrement.

Mais comme d'habitude, la Team Rocket n'est jamais loin. On la retrouve à la poursuite d'un évoli, pokémon rare qui a la possibilité d'évoluer en trois formes différentes. Normalement, cela nécessite une pierre eau, feu ou foudre mais pas ici. A cause des expériences génétiques de l'organisation criminelle, cet évoli peut se transformer en aquali, pyroli ou voltali à sa guise de manière temporaire. Cela en fait une créature unique en son genre.

Sacha le protège des malfrats et l'intègre momentanément dans son équipe. Plus tard, il fait la connaissance de Giovanni, le boss de la Team Rocket. Curieusement, ce dernier ne l'attaque pas et se fait même passer pour un ami le temps d'un chapitre afin de jauger les capacités de celui qui met en déroute ses hommes. On devine néanmoins qu'il est très fort et que Sacha l'a échappé bel.

Par la suite, notre jeune garçon rencontre près des iles Ecumes deux oiseaux légendaires appelés artikodin et sulfura. Le dernier cité appartient à la Team Rocket qui s'en sert pour se venger d'un vieil homme nommé Auguste. Champion de Cramoisile, ce scientifique a travaillé pour cette organisation récemment mais vient de la trahir, ce qui explique la situation. On découvrira plus tard que c'est le créateur de mewtwo.

Pour combattre sulfura, les pouvoirs aquatiques de tartard et léviator ne suffisent pas. Il faut aussi un pokémon vol. Heureusement, au laboratoire d'Auguste, Sacha ressuscite un fossile offert par Giovanni et se retrouve doté d'un ptéra. Ce redoutable prédateur des temps préhistoriques parvient à triompher en un seul coup d'un pokémon légendaire (ce qui est peut-être un peu abusé) et sauve la situation.

Tout cela est très bien mais qu'en est-il des badges ? Contrairement à l'animé et aux jeux vidéos, la collecte de ces médailles n'est pas du tout la priorité. On a donc du mal à comprendre le rôle exact des champions d'arène en temps normal. Certes, Sacha affronte Erika mais leur match n'est pas très convaincant et a principalement lieu pour protéger évoli, pas pour recevoir un trophée.

En 2 tomes, Sacha a accomplit le tour de la région et complété son équipe. Celle ci est assez différente de celle du héros de l'animé. On y retrouve en bonne place ronflex. Alors qu'on croyait ce pachyderme n'être là que le temps de l'épisode de la piste cyclable, il s'est imposé dans la formation. Maintenant qu'il possède léviator et ptéra, notre jeune garçon maîtrise toutes les CS et peut donc se rendre où il veut.

Ce second numéro de La grande aventure se veut quasiment aussi dynamique que le premier. Les péripéties sont très intéressantes et fluides mais c'est dommage qu'elles se déroulent trop rapidement. Cette histoire est vraiment conçue pour les enfants, ce qui explique peut-être pourquoi on change constamment d'environnement au lieu de prendre son temps.

Régis intervient moins dans ce tome mais est toujours aussi charismatique. L'incorporation d'Olga est une très bonne idée. Moins lisse que la plupart des autres personnages, cette jeune fille a volé un carapuce au professeur Chen. On peut donc la considérer comme l'alter égo secret des natifs de Bourg Palette. Notons également le bref retour de Léo. Dans cette série, l'inventeur ne se limite pas à gérer le fichier de transfert des pokémon mais apporte aide et conseil à Sacha de temps à autre.

Ce second tome est mieux réussit que le précédent car il comporte des histoires plus intenses. Privé de ses compagnons qui le protègent, Sacha frôle la mort au parc Safari, engendrant un cliffhanger des plus angoissants. Personne n'a envie de se faire engloutir par un empiflor. On est loin du pokémon de James qui avale en partie son maître chaque fois qu'il est appelé pour lui dire bonjour dans le dessin animé. Ici, les pokémon peuvent vraiment être dangereux.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article