Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Tous les garçons aiment Mandy Lane

Tous les garçons aiment Mandy Lane

Mandy Lane (Amber Heard) est la bombe de son lycée. Tous les garçons sans exception rêvent de la coincer. Et pour se faire, tous les moyens sont bons. Si certains sautent du haut d'un toit pour l'impressionner, Red (Aaron Himelstein) opte quand à lui pour une stratégie moins dangereuse. A la fin de l'année scolaire, il l'invite avec quelques amis à passer un week end dans le ranch de son père situé au fin fond de la campagne du Texas.

Evidemment dès leur arrivée, les adolescents se livrent à une fête épique dans laquelle alcool, drogue et sexe sont consommés à volonté. Mais Mandy reste relativement sobre par rapport à ses copines désinhibées. Est-elle aussi belle que saine et pure ou son comportement cache t-il quelque chose ?

A vrai dire, la question va rester un temps en suspens car on s'aperçoit qu'un tueur est également sur les lieux. Autant vous le dire tout de suite, ce n'est pas un assassin masqué à la force colossale qui vit dans le coin ou un fou évadé de prison comme on en en voit d'habitude dans les slashers mais un simple lycéen lui aussi. Appelé Emmet (Michael Welch), il est amoureux de Mandy et compte tuer tous ceux qui osent l'approcher dans cette soirée, filles comme garçons.

Réalisé en 2006 par Jonathan Levine, Tous les garçons aiment Mandy Lane semble être un film assez ambitieux malgré son budget riquiqui de seulement 750 000 $. Le scénario cherche à surprendre les spectateurs en jouant avec les codes du genre par l'intermédiaire du contremaitre du ranch nommé Garth (Anson Mount). Seul adulte des lieux agé d'environ 35 ans, on imagine que cet individu va soit être le tueur soit défendre tout le monde soit être tué au départ. Pourtant, aucune de ces trois options « classiques » ne sera retenue.

Mais ce n'est pas ça le principal. A la fin du long métrage, nous nous apercevons que Mandy est en réalité une complice d'Emmet. Elle a conclu un pacte avec lui dans lequel les deux adolescents devaient se suicider ensemble main dans la main après leur massacre. Evidemment, cela surprend beaucoup. Mais pourquoi Mandy agit-elle ainsi ? Quelles sont ses motivations pour exterminer ses ami(e)s ? On aura malheureusement aucune explication, ce qui rend du coup le film complètement absurde.

Comme si cela ne suffisait pas comme défaut, Tous les garçons aiment Mandy Lane possède un scénario bourré de clichés et des personnages très fades qui ne servent que de victimes et ne sont absolument pas développés. Même Mandy reste surfaite et manque de background. C'est à croire que Jonathan Levine fumait un joint à l'image de ses protagonistes lorsqu'il a réalisé ce film.

Parlons justement à la réalisation. Celle ci est mal faite et surtout, les acteurs jouent très mal. Honnêtement, Amber Heard ne bénéficie pas d'un physique si exceptionnel que ça pour jouer un tel rôle. De nombreux lycées possèdent des filles autant voire plus belles dans la réalité. D'une manière générale, l'oeuvre n'est également pas assez sulfureuse. Aucune scène sexuelle n'est mimée hormis une fellation et on ne distingue même pas une paire de fesses nues. Franchement, tout cela est très puritain pour un long métrage qui joue tout sur le désir.

Au niveau de l'horreur, le film s'en sort un peu mieux. Même si Emmet est probablement l'un des tueurs les moins charismatiques de l'histoire du cinéma, il extermine une fille en lui plantant dans sa gorge le canon de son fusil et lacère les yeux d'un garçon. Ce n'est cependant pas assez pour contenter les amateurs de gore.

En définitive, Tous les garçons aiment Mandy Lane est une grosse déception. On pouvait s'attendre à bien mieux au vu de sa réputation. Plus qu'un pétard mouillé, ce long métrage est quasiment d'un niveau amateur et ne recèle aucun point fort, juste des points moins faibles que d'autres. On a vu bien pire certes mais la jolie Mandy ne laissera aucune trace dans nos esprits, contrairement à une certaine Catherine Tramell par exemple.

Note : 3,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article