Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

The Walking Dead Saison 4

The Walking Dead Saison 4

Plusieurs mois se sont écoulés depuis la destruction de Woodbury. De nombreuses personnes qui vivaient là bas ont décidé de s'installer dans la prison. Notre groupe initial a donc beaucoup évolué pour s'adapter à ces changements. A commencer par son régime politique.

En effet, suite à ses erreurs passées, Rick a abandonné sa place de chef pour laisser place à un conseil constitué de membres éminents comme Hershell, Glenn et Sasha (Sonequa Martin-Greeen). Notre shérif a décidé de troquer son étoile pour une bêche et est devenu en quelque sorte le paysan du groupe. A première vue, c'est une énorme chute de statut mais d'un autre côté, ce rôle occupe également une place capitale.

Grace à l'agriculture et l'élevage de cochons, Rick arrive à produire assez de nourriture pour tous les habitants du pénitencier. De plus, Daryl effectue souvent des raids en équipe en dehors des murs pour lui fournir tout ce dont il a besoin. Ainsi donc, la vie est assez paisible au camp même si des zombies sont perpétuellement à quelques mètres des humains séparés uniquement par des grillages.

Cette protection éphémère fait pas mal penser à L'attaque des titans. Tout comme dans ce manga, les habitants sont en sécurité tant qu'ils ne franchissent pas l'enceinte des murs. Mais il se pourrait bien que cela ne dure pas éternellement. De plus, les rodeurs sont loin de représenter les seuls dangers dans The Walking Dead.

Et pour cause, on découvre soudain du jour au lendemain l'existence d'un nouveau virus au sein même du pénitencier. Si celui ci ne transforme pas en zombie (du moins pas directement), c'est quand même une grosse grippe qui extermine presque tous ceux qui l'atrappent, humains comme animaux.

Le danger provient donc pour une fois de l'intérieur des murs. En voilà une bonne idée ! En plus, elle demeure parfaitement crédible étant donné la promiscuité et le manque d'hygiène dont souffrent les personnages depuis tant de temps. Sans oublier que tous ces cadavres ambulants peuvent logiquement eux aussi être des sources de maladies.

Le conseil ne sait alors plus quoi faire. Faut-il fuir l'épidémie et abandonner la prison ou bien rester en isolant le plus possible les malades ? Vaut-il mieux afronter les rodeurs ou les microbes ? Finalement, une décision est prise. Tandis que Hershell se dévoue corps et âme pour combattre la maudite grippe avec tout son savoir de vieux médecin, Daryl monte une expédition à la recherche de médicaments à l'extérieur.

Une course contre la montre est lançée. Mais ce n'est pas tout. On retrouve aussi une ancienne menace, le gouverneur bien sur. Après avoir frôlé la mort au cours de la saison précédente, ce dernier est repartit de rien et a fini par s'imposer comme le chef d'un tout nouveau groupe. Son but consiste toujours à conquérir la prison, et ce quel qu'en soit le prix.

Toute cette première partie est vraiment très intéressante. Les rodeurs ne jouent qu'un rôle mineur même si ils font toujours des victimes de temps en temps. La maladie et la folie humaine sont des fléaux beaucoup plus à craindre à court terme. Malheureusement, tout ceci ne comprend que 8 des 16 épisodes de cette saison 4. Et la seconde moitié va revenir un ton en dessous.

Suite à un affrontement entre les deux groupes qui aboutit à la destruction de la prison et à la mort stupide de nombreux personnages, les membres de notre groupe initial se retrouvent séparés dans la nature en binomes ou en trinomes. On va alors suivre leurs aventures semi individuelles dans la forêt en leur consacrant un ou deux épisodes chacun jusqu'à ce qu'ils se retrouvent dans un endroit appelé le Terminus. On aura l'occasion de découvrir de manière plus approfondie cet étrange lieu dans la saison 5.

Comme d'habitude dans cette saison 4, plusieurs personnages continuent d'évoluer. Hershell atteint le sommet de son art et se montre des plus utiles jusqu'à la fin. Sa mort est l'une des plus émouvantes de toute la série. Mention spéciale à sa plus jeune fille Beth (Emily Kinney) qui profite de l'absence de Maggie pour s'émanciper.

Mais le personnage qui marque le plus est probablement Carol. On est maintenant très loin de l'épouse timide et dévouée qui se faisait battre par son mari dans la saison 1. Aujourd'hui, nous voyons une femme forte et pleine d'énergie. Un peu à l'image de Shane autrefois, Carol sait prendre des décisions difficiles pour le bien du groupe. Elle est même capable de tuer froidement des humains atteints de la grippe pour éviter qu'ils ne contaminent les autres.

Tout le monde n'en est pas capable, et surtout pas Tyreese (Chad Coleman). Apparu à la fin de la saison précédente, ce colosse remplace un peu le défunt T-Dog (Robert Irone Singleton). Doté d'un grand cœur et très sensible, il lui arrive cependant de péter les plombs et de se montrer dangereux pour les autres lors de grosses colères.

Enfin, évoquons le gouverneur. Après avoir été omniprésent la saison dernière, il n'apparaît ici que dans 2 ou 3 épisodes seulement. Et pourtant, il continue à jouer un rôle majeur dans le développement de l'intrigue. Sa mort exécutée par Michonne est tout à fait digne de lui. Toutefois, malgré tout le mal qu'il a commit, il se montre également assez sympathique dans cette saison, n'hésitant pas à protéger ardemment une petite fille et sa famille. Un personnage retord et complexe qui aurait pu être encore plus développé, ce que feront des écrivains dans des romans officiels sur l'univers de la série.

Cette saison 4 recèle de très bonnes idées. Malheureusement, ses épisodes sont inégaux. Certains sont excellents tandis que d'autres souffrent de longueurs. C'est regrettable. De plus, après 51 épisodes passés, on a toujours aucune explication sur le début de l'épidémie zombie ni même la moindre piste. Cela commence à faire beaucoup. Saura t-on un jour pourquoi le monde a disjoncté ?

Note : 7,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article