Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Sea Fever

Sea Fever

Dans le cadre de ses études, une jeune fille spécialiste en biologie marine nommée Siobhan (Hermionne Corfield) doit accomplir un stage d'une semaine à bord d'un bateau de pêche. A priori, cela ne pose aucun problème mais très vite, elle s'attire l'inimitié d'une partie de l'équipage. Et ce pour l'unique raison qu'elle est rousse. Mauvais présage en perspective...

Pour être sur d'attraper un maximum de poissons, le capitaine Gerard (Dougray Scott) à moitié fauché décide sans dire à personne de mettre le cap sur une zone interdite. Rapidement, son sonar détecte du gros sous l'eau. Mais au lieu du banc attendu, il va faire la connaissance d'un monstre non répertorié venu des abysses, une méduse géante.

Prenant le navire pour une baleine, l'animal accroche ses longs tentacules à sa coque et y creuse des petits trous en secrétant un étrange liquide bleu. Intriguée, Siobhan effectue des recherches avec les moyens du bord et fait une découverte saisissante. Cet étrange acide contient des cellules et est capable d'infecter les corps humains afin d'en quelque sorte se reproduire à l'intérieur. Il y a du Alien dans l'air...

En soi, la méduse n'est pas assez puissante pour faire couler le navire directement et elle n'est pas du genre à attraper ses proies au hasard sur le pont. En revanche, son poison est virulent et contagieux. Un dilemme finit par apparaître. L'équipage doit-il rentrer en vitesse à l'hôpital pour se faire soigner en risquant de contaminer un maximum de personnes ? Ou bien vaut-il mieux attendre 36 heures pour vérifier que l'infection ne nous a pas touché.

Evidemment, le plus difficile est de se mettre d'accord. Siobhan fait preuve d'un comportement très altruiste alors que la plupart de ses employeurs n'hésiteraient pas à ramener un mal inconnu sur le continent pour s'en sortir. En même temps, personne n'a envie de mourir après s'être fait exploser les yeux par un trop grand afflux de sang.

Réalisé en 2019 par Neasa Hardiman, Sea Fever est un film très décevant. Son affiche est particulièrement trompeuse. Contrairement à ce qu'elle nous laisse croire, il ne met pas en scène une pieuvre ou un calamar géant. A la limite, le choix de la méduse n'est pas grave. Sauf qu'on ne voit rien d'elle hormis ses tentacules phosphorescents ! Du début à la fin, son corps ne sera jamais révélé. Or, quoi de pire dans un film de monstre que de ne pas montrer de monstre ?

Certes, l'idée d'infection est plutôt bonne mais elle ne peut en aucun cas remplacer la présence à l'écran d'un animal en chair et en os. A cet énorme point faible s'ajoutent un rythme très lent et un nombre de personnages trop élevé sur un si petit bateau, ce qui fait qu'on ne s'attache à aucun d'eux. Dommage, le début est pourtant bon et les acteurs ont le mérite de s'en sortir convenablement. Mais quand on ne remplit pas son cahier des charges et qu'on ne donne pas au spectateur ce qu'il est venu voir, on ne peut que couler à pic.

Note : 3/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article