Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Rahan Episode 6 : Le dieu mammouth

Rahan Episode 6 : Le dieu mammouth

Rahan a rencontré des hommes plutôt belliqueux ces derniers temps. Et cela ne va pas s'arranger dans cette histoire. Alors qu'il pénètre sur un nouveau territoire, le fils des ages farouches est soudain attaqué par une horde entière sous prétexte qu'il a violé le domaine d'un dieu mammouth appelé Mamazak.

Prit en chasse, Rahan trouve refuge dans un grand arbre. De là haut, il parvient à isoler ses ennemis et à les pousser un à un dans le vide, même si l'un d'entre eux agrippe sa queue de panthère. Puis, notre héros traverse une rivière. Ces hommes ne sachant pas nager, il leur échappe donc mais laisse son coutelas entre leurs mains.

Chacun le sait, Rahan ne peut se résoudre à abandonner sa précieuse et unique arme. Une fois la nuit tombée, il se rend au camp et découvre que celui ci a peur de la nuit et vénère l'immense crâne d'un mammouth. Afin de lui jouer un tour et de récupérer son coutelas, le fils des ages farouches allume un feu et se fait passer pour la divinité en personne.

La farce fait son effet. Caché derrière le squelette, Rahan ordonne au chef de déposer le coutelas d'ivoire sur l'autel. Malheureusement une fois cela fait, une braise laisse échapper un cri de douleur à notre personnage fétiche. Démasqué, il s'enfuit dans la nuit, non sans avoir renversé l'immense crane sur ses assaillants, ce qui correspond à un énorme blasphème à leurs yeux.

Rahan sait qu'au petit jour, ces chasseurs furieux se lanceront à sa poursuite et qu'ils ne l'épargneront pas. Il doit donc impérativement prendre une avance suffisante pendant la nuit. Mais un précipice vient couper sa route.

Bloqué, le fils des ages farouches doit à tout prix trouver un moyen de le traverser. C'est alors qu'il lui vient l'idée d'abattre un grand arbre se trouvant au bord et de s'en servir comme un pont. Mais comme il n'a bien sur pas de scie ni même de hache, il lui faut creuser sous les racines à main nue et les extraire petit à petit.

L'entreprise est longue, éreintante et risquée. Si l'arbre tombe du mauvais côté, Rahan aura fait tout ça pour rien et n'aura plus assez de temps pour échapper à ses poursuivants. Ceux ci arrivent au petit matin, juste après que le tronc se soit écroulé. Aucun d'entre eux ne tente de s'aventurer dessus contrairement à leur cible. En revanche, ils décident de la ramener en tirant tous ensemble l'arbre à eux.

En dépit de toute son agilité, le fils des ages farouches éprouve alors bien du mal à garder son équilibre sur ce pont. Et lorsque le bout de celui ci se détache face à lui, il sait qu'il n'a plus le choix. Il lui faut sauter afin d'atteindre le rebord avant qu'il ne soit trop loin. D'un bond prodigieux, il y parvient. Les chasseurs médusés lui jettent leurs lances en vain. A présent qu'ils ont détruit le pont, ils n'ont plus aucun moyen de le poursuivre. Tout à sa joie, le fils des ages farouches peut les narguer de l'autre côté du gouffre.

Cette histoire est la meilleure qui ait été produite sur Rahan jusque ici. Il y a de l'action de bout en bout. Le suspense est haletant, on sent bien que notre héros doit vite se dépêcher avant qu'il ne soit trop tard pour lui. De plus, on approche pour la première fois le domaine des croyances religieuses qui devaient être nombreuses et variées à l'époque. C'est intéressant.

Pour les fans invétérés, deux éléments sont à noter. Primo, on sait tous que Rahan ne nomme pas les animaux comme nous. Les mammouths sont appelés « deux dents » au cours des autres histoires. Mais dans celle ci, il semblerait que les auteurs aient oublié ce détail puisque tout le monde dit mammouth. Secundo, on sait que Rahan n'aime pas tuer ceux qui marchent debout. Mais au début de ses aventures, ses valeurs sont un peu plus floues. Dans cette histoire, il avoue clairement ne pas vouloir mourir seul et n'hésite pas à renverser le crâne de Mamazak pour écraser de tout son poids ses ennemis et provoquer la mort de quelques uns d'entre eux.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article