Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Rahan Episode 5 : Le tombeau liquide

Rahan Episode 5 : Le tombeau liquide

Que ce soit pendant la préhistoire ou à l'époque actuelle, si il y a bien une chose contre laquelle l'homme ne peut pas lutter, c'est l'eau. Et Rahan va en faire l'expérience. Pour échapper à une pluie diluvienne, le fils des ages farouches tente de se réfugier dans une grotte. Mais l'endroit est déjà habité par un chasseur solitaire comme lui surnommé Trazaakk.

Dans la série, la quasi totalité des humains parlent la même langue, pour des raisons de commodités scénaristiques évidentes. Mais Trazaakk fait exception. Cet homme ne comprend rien de ce que lui dit Rahan et croit qu'il est venu lui voler sa caverne. En conséquence, il l'attaque.

De toute évidence plus intelligent et sage que son adversaire, le fils des ages farouches opte une première fois pour la fuite. Il rencontre alors une panthère noire appelée « baghaé », la tue et la ramène en offrande. Malheureusement, Trazaakk ne se montre pas plus accueillant malgré ce cadeau. Et au cours de l'affrontement qui s'ensuit entre les deux hommes, un énorme rocher se détache et obstrue l'entrée de la grotte.

Bloqués, les deux individus sont à présent forcés de coopérer. Afin d'explorer la caverne, Rahan allume deux torches sous le regard ébahit de Trazaakk. Il ne tarde pas à constater que l'eau entre également ici et menace d'envahir toute la grotte. Pour survivre, il ne reste plus qu'une seule solution : trouver le moyen de sortir d'ici avant qu'il ne soit trop tard.

Grâce à son talent pour la natation, Rahan réussit à se mouvoir dans toutes les galeries, y compris celles déjà inondées, jusqu'à déboucher en bas d'un précipice au bas d'une cascade. C'est par là que l'eau rentre et c'est par là qu'il faut s'enfuir. Mais malheureusement, la paroi se révèle trop lisse pour être escaladée à main nue.

Jamais à court d'idée, le fils des ages farouches plonge à nouveau dans l'eau au péril de sa vie et ramène les deux épieux de Trazaakk constituant ses armes. En les plantant l'un après l'autre dans la paroi et en grimpant dessus, les deux chasseurs parviennent chacun leur tour à se hisser au sommet. Après quoi, Trazaakk file sans demander son reste. Jamais on ne saura qui il était.

Dans cette histoire, Rahan fait absolument tout. C'est lui qui trouve les idées, explore la grotte, allume le feu, nage...Passif, Trazaakk se laisse complètement guider. C'est un peu dommage. Pour une fois que notre héros avait un compagnon pendant quelques pages, il aurait pu lui être utile. Trazaakk ne sert quasiment à rien, à part être une menace au début et apporter un soupçon de piment à la fin.

Un autre élément est à noter. Dans cette histoire, Rahan décide de confectionner un étui en bambou pour son coutelas. Mais celui ci étant trop bruyant, il opte à la fin pour la queue de la panthère, ce qui donne quelque peu l'impression qu'il porte une épée. On verra ce que ça donnera dans les prochaines aventures.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article