Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Le petit dinosaure 2 : Petit Pied et son nouvel ami

Le petit dinosaure 2 : Petit Pied et son nouvel ami

Probablement pour surfer sur l'immense succès de Jurassic Park, il fut décidé de réalisier une suite au film d'animation Le petit dinosaure et la vallée des merveilles. C'est ainsi qu'en 1994 fut crée Petit Pied et son nouvel ami. Si, contrairement à l'opus original il n'eut pas le droit à une sortie en salle, cela ne l'empêcha pas de devenir une vraie réussite très vite.

Nous retrouvons Petit Pied et ses amis Cera, Beckie, Petrie et Pointu en train de jouer. Pour eux, c'est le temps de l'insouciance et de la joie. Ils n'ont plus à craindre la faim car la végétation abonde dans la grande vallée, contrairement aux prédateurs qui y sont totalement absents bloqués par un mur de pierres.

Mais attention, cela ne signifie pas que l'endroit s'avère complètement sans danger. Il faut se méfier des sables mouvants mais aussi de deux struthiominus nommés Ozzy et Shnock. Ces deux frères ne mangent pas de la viande ni de l'herbe mais des œufs. Par conséquent, ils représentent un certain danger quand on sait que tous les dinosaures sont ovipares.

Une nuit, Petit Pied et ses amis les surprennent volant un œuf dans un nid. Au lieu d'appeler les adultes, notre bande des cinq décide de régler le problème elle même et poursuit les deux kidnappoeufs (jeu de mot de Beckie) par delà les limites de la grande vallée dans un endroit appelé le mystérieux monde.

Cette course poursuite va finir par déboucher sur un édifiant quiproquo. En croyant sauver un œuf de sa famille, Beckie se trompe et en ramène un d'une autre espèce. Et lorsqu'il éclot, on découvre qu'il s'agit d'un bébé tyrannosaure. Evidemment, il n'a pas sa place dans la grande vallée. Mais contrairement à ses compagnons, Petit Pied ne va jamais montrer la moindre discrimination à son égard et tout faire pour l'élever comme son propre fils.

Malheureusement, il est impossible de transformer un carnivore en herbivore. Bien que tout petit, le « dents tranchantes » baptisé Gobeur a déjà l'instinct de chasseur et la manie de mordre dans tout ce qui est vivant. Cacher son existence aux adultes devient difficile mais ce problème va bientôt être balayé par un autre bien plus grave : l'arrivée de ses deux parents tyrannosaures dans la grande vallée venus récupérer leur rejeton.

Cette dernière partie se révèle évidemment la plus palpitante. Dans le long métrage précédent, il n'y avait qu'un t-rex et c'était déjà terrifiant. Ici, la menace est doublée. Mais ce n'est pas tout. Il faut également encore se méfier des deux struthiominus bien déterminés à se venger des gamins qui ont saboté leur projet, le tout sur fond de tremblement de terre et de petites éruptions volcaniques.

Le petit dinosaure 2 s'avère beaucoup moins sombre que le volume précédent. Il ne possède cette fois ci aucun mort et respire l'abondance ainsi que la joie de vivre. Graphiquement, c'est beaucoup plus riche et nettement plus agréable à regarder.

L'histoire est sympathique. Elle parle du thème de grandir qui deviendra par la suite récurrent dans la franchise. Faire intervenir deux struthiominus est une bonne idée car ce sont des bons intermédiaires entre les prédateurs et les végétariens. Notons parmi eux que seul Ozzy est vraiment méchant, Schnock se laissant totalement dominer par lui.

Mais la palme chez les nouveaux personnages revient à Gobeur. Ce bébé tyrannosaure est adorable dans ses expressions et c'est presque curieux que des peluches n'aient pas été crées à son effigie. Il n'a aucune conscience du bien et du mal mais cherche pourtant à bien faire et écoute toujours Petit Pied. C'est évidemment la clé du film.

Certains disent que les suites sont toujours inférieures au long métrage initial. Mais cet adage ne se vérifie absolument pas ici. En effet, Petit Pied et son nouvel ami se révèle très largement supérieur à Le petit dinosaure et la vallée des merveilles. A tel point qu'il donnera naissance à une véritable franchise, ce qui n'était surement pas prévu au départ. En effet dans la décennie 1990, on aura droit à une nouvelle suite chaque année. De quoi ravir les enfants fans de la dinomania.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article