Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

La ferme de la terreur

La ferme de la terreur

Dans la campagne américaine vit une communauté religieuse appelée les Hitites. Ce groupe de personnes vit principalement du travail de la terre, et ce de manière archaïque. Rejetant toute technologie qu'ils jugent venir du monde païen, ils n'utilisent pas de tracteurs mais des chevaux et ne possèdent même pas de télévision. Très austères, ils évitent de se mélanger aux autres pour se consacrer à Dieu.

Pourtant, Martha (Maren Jensen) est parvenue à épouser l'un d'entre eux. Mais lorsque son mari Jim (Douglas Barr) est mystérieusement assassiné, le père de ce dernier nommé Isaiah (Ernest Borgnine) tente de la chasser afin de récupérer sa terre. De curieux phénomènes vont alors se produire, harcelant la jeune femme afin qu'elle quitte les lieux coûte que coûte.

Afin d'éviter de se sentir trop seule, Martha décide d'inviter pour quelques semaines ces deux meilleures amies de l'université Lana (Sharon Stone) et Vicky (Susan Buckner). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la présence de ces deux jeunes femmes décomplexées en shorts va avoir de l'effet sur les Hittites, notamment sur John (Jeff East), le fils d'Isaiah.

Réalisé en 1981 par Wes Craven, La ferme de la terreur est un film un peu curieux qui se cherche beaucoup. Il lorgne à la fois sur la satire sociale, le thriller et le fantastique, ce qui fait qu'il s'avère peu aisé de le ranger dans une case. On assiste à plusieurs meurtres. Pour le shérif du coin, ils sont l'oeuvre d'un homme alors que pour les Hitites, le coupable n'est autre qu'un démon tentateur appelé l'Incube. Qui détient la vérité ?

Les personnages sont nombreux. Outre ceux déjà vus, on peut citer Felicité Stohler (Lisa Hartman), une artiste peintre un peu folle qui vit avec sa mère Louisa (Lois Nettleton). Tout ce petit monde essaie de cohabiter tant bien que mal et les méchants ne sont pas forcément ceux que l'on croit.

Néanmoins, La ferme de la terreur est d'avantage un macabre fouillis qu'un scénario clair et concis. La mise en scène est franchement pitoyable et ne facilite pas du tout la compréhension de l'histoire déjà confuse au préalable. Les acteurs et figurants ne se montrent pas non plus très convaincants, hormis Maren Jensen et Ernest Borgnine.

Ce film est donc une grosse déception. Remplit de longueurs et d'effets de surprises très moyens, il semble avoir été conçu une dizaine d'années plus tôt. Sa photographie n'est pas très belle, et ce malgré la présence de Sharon Stone qui n'est pas encore la star que l'on connaît. Un long métrage sans envergure qui ne marquera pas l'histoire du cinéma malgré un spitch de base qui aurait pu devenir nettement plus alléchant.

Note : 3,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article