Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Plane of the dead

Plane of the dead

Imaginez. Alors que vous croyez profiter tranquillement d'un vol reliant Los Angeles à Paris, vous vous apercevez soudain que des zombies sont à bord de l'avion. Prisonnier en plein ciel, vous essayez de vous cacher au fond de l'appareil mais vous vous rendez compte que celui ci est peu à peu colonisé de partout. Si cette histoire vous semble alléchante, bienvenu dans Plane of the dead.

Un savant nommé Bennett (Erick Avari) a mit au point une étrange formule chimique capable de transformer les morts en zombies, et ce dans un but militaire. Alors que la nouvelle arme doit être acheminée jusqu'à Paris, l'avion qui la transporte se voit prit dans de graves perturbations aériennes. Les secousses ouvrent le bocal du produit. Je suppose que vous devinez la suite vous même...

Il faut pas mal de temps pour que le commandant de bord se rende compte de la situation. Celui ci a déjà fort à faire depuis sa cabine avec la tempête et la perte de sa radio qui l'empêche de communiquer avec l'extérieur. C'est donc à ses hotesses de l'air de régler le problème. Le hic, c'est que si on leur a apprit à sourire aux clients, leur formation n'a jamais incluse l'option de se débarrasser des morts vivants.

Comme si cela ne suffisait pas, l'avion transporte à son bord un criminel appelé Frank (Kevin J. O'Connor). Celui ci profite des secousses pour échapper à son geolier, l'inspecteur Truman (David Chisum). C'est en le cherchant à travers l'avion que ce dernier va prendre conscience du drame. Il va alors faire équipe avec l'agentde sécurité Paul Judd (Richard Tyson) pour arrêter les zombies. Mais n'est-il pas trop tard ?

Si The Walking Dead (entre autres) a imposé des codes sur les morts vivants, ceux ci sont un peu différents. Aussi rapides que des humains ordinaires, ils n'ont rien perdu de leur vitesse de mouvement en passant de l'autre côté de la vie. En revanche, il n'est pas nécessaire de leur tirer dans la tête pour les neutraliser, ce qui est surprenant. Comme le dit Paul « Deux balles dans le cœur et une dans les couilles, ça marche toujours ».

Enfin, il y a un dernier souci à régler. Mise au courant de l'invention de Bennett, l'armée américaine sur le qui vive compte bien détruire l'avion intégralement afin de ne prendre aucun risque si elle s'aperçoit que les zombies l'ont conquit. Les survivants doivent donc faire face à de nombreuses et diverses difficultés, et ce alors que leur nombre diminue régulièrement.

Réalisé par Scott Thomas en 2007, Plane of the dead possède un scénario assez inventif. Ce n'est certes pas toujours bien filmé et mit en scène mais au moins, on ne s'ennuie pas. Les attaques des zombies sont récurentes. Les monstres deviennent si nombreux qu'ils finissent par détruire l'avion de l'intérieur, perçant les plafonds en tole et les murs étroits pour surgir de n'importe où.

Le film montre pas mal d'hémoglobine sans en faire trop. Les morts vivants sont couverts de sang mais n'ont pas des boyaux qui pendent par exemple. A contrario, la carte du charme n'est pas jouée, ce qui paraît surprenant puisqu'on voit quand même parmi les personnages une jeune fille qui couche avec le meilleur ami de son copain.

Les acteurs sont très moyens. On voit clairement qu'on est dans un film de Série B. Les personnages manquent gravement de profondeur et certains passages sont mal écrits. A cause de ces défauts, Plane of the dead n'est pas resté dans les mémoires. Cela reste cependant un film sympa avec une bonne idée de départ à regarder à l'occasion si on aime le genre.

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article