Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Un village français Saison 1

Un village français Saison 1

La seconde guerre mondiale est l'un des conflits les plus célèbres de toute l'Histoire. Plusieurs films ont été tourné sur cette période. Mais le but de la plupart d'entre eux consiste surtout à dénoncer la barbarie nazie et à montrer les horreurs commises. En 2008, Philippe Triboit a eut l'idée d'aborder cette sinistre époque sous un antre angle en réalisant une série intitulée Un village français.

L'histoire débute en 1940 dans la petite ville de Villeneuve située dans le Jura. La population locale vit tranquillement jusqu'au jour où les Allemands arrivent et se font maître des lieux. Dès lors, les habitudes de chacun vont changer pour s'adapter aux nouvelles règles dictées par l'occupant tout en s'efforçant de poursuivre une vie à peu près normale.

Nous suivons de nombreux personnages. Le plus mit en avant de tous est sans contexte Daniel Larcher (Robin Renucci). Maire et médecin de la ville, il occupe ses deux postes de façon admirable. Franc, intègre et particulièrement dévoué envers les autres, il accomplit de gros efforts pour que les Français et les Allemands vivent ensemble en bonne intelligence.

Ce n'est évidemment pas facile vu les animosités qui règnent dans les deux camps. Son propre frère avec qui il est en perpétuel conflit lui mène d'ailleurs la vie dure. Fervent partisan communiste, Marcel Larcher (Fabrizio Rongione) distribue des tracts pour son parti, ce qui est à l'époque interdit et dangereux. Il prend ainsi de gros risques, délaissant souvent son jeune fils Gustave (Maxim Driesen) agé de moins de dix ans.

Son employeur Raymond Schwartz (Thierry Godard) ne prend quand à lui pas d'opinion politique. Chef d'entreprise, il tient une scierie et compte parmi les plus fortunés du coin. Homme au tempérament bon et doux, il couvre volontiers les autres pour leur éviter d'avoir des problèmes. En revanche, il trompe son épouse Jeannine (Emmanuelle Bach) avec Marie Germain (Nade Dieu), une fermière dont le mari est partit sur le front.

Faisons ensuite la connaissance du capitaine Henri De Kervern (Patrick Descamps). Ce brave individu répugne à arrêter ceux qui nuisent aux Allemands. En revanche, son adjoint l'inspecteur Jean Marchetti (Nicolas Gob) fait preuve de beaucoup moins de scrupules. Ce jeune fonctionnaire aux dents longues et aiguisées se révèle efficace. Au départ allié à Daniel, il risque petit à petit de sombrer et de devenir pourquoi pas un agent de la milice quand celle ci sera crée. Mais nous vérifierons cela dans les prochaines saisons car celle ci traite uniquement de l'an 1 de l'Occupation.

Le cadre historique est très bien présenté. Sans se montrer ni trop lent ni trop rapide, Un village français nous dévoile ce qu'était cette époque du point de vue de la population. N'espérez pas y voir des scènes de batailles sanglantes et des fusillades à tou va. C'est plutôt la vie quotidienne en France qui est détaillée.

Et celle ci vaut le coup car elle est difficile. Les Allemands ne se montrent certes pas trop durs pour l'instant et vont même jusqu'à faire des affaires avec Schwartz. Aucun d'entre eux n'est un nazi, pas même leur commandant Helmut von Ritter (Götz Burger). En revanche, ils ne supportent pas qu'on leur résiste ni fasse la moindre outrance. Gare à celui qui ose siffler Hitler au cinéma par exemple.

Ce n'est pas tout. Villeneuve est située à proximité de la frontière entre la France libre et occupée. Cette limite est marquée par le passage d'un pont qui est bien entendu strictement contrôlé par les Boches. Ce positionnement stratégique est très intéressant et apporte un peu de piment au récit car bien entendu, certains personnages ont pour objectif absolu de franchir cette barrière.

Les Français semblent encore assez libres mais cela ne va pas durer. En effet suite à l'Armistice signée, le régime de Vichy commence au fil des mois à créer des lois pro allemandes. C'est ainsi que soudain, la directrice de l'école primaire Judith Morhange (Nathalie Cerda) se retrouve renvoyée car les Juifs sont tout d'un coup exclus de la fonction publique.

Bien qu'elle ne comporte que 6 épisodes, cette série nous dresse un joli cours d'histoire. De nombreux thèmes sont abordés comme le marché noir, la corruption de la police, l'absence de liberté d'expression et l'immigration des ouvriers espagnols. On sent que le monde est en train de partir en vrille. Certes, il y a déjà quelques résistants mais on se rend compte que leurs actes ne rendent pas tant service que ça à la population finalement.

Les personnages sont très crédibles. Aucun d'entre eux n'est manichéen car même Daniel fait des impasses sur sa morale pour garder un bébé orphelin. Les qualités et défauts de chacun sont très bien présentés. De plus, toutes les classes sociales sont abordées. On se sent vraiment immergé dans Villeneuve.

De son côté, la mise en scène demeure excellente. On retrouve de nombreux acteurs français connus sans pour autant être des stars. Mentions spéciales à Robin Renucci et Nicolas Gob pour leurs interprétations. Un village français est déjà une réussite. Et le meilleur reste sans doute à venir au fur et à mesure des années traitées.

Note : 7,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article