Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Suicide Island Tome 5

Suicide Island Tome 5

Au cours de ses escapades dans la montagne, Sei n'a jamais croisé la route du moindre prédateur. Cela signifie t-il qu'aucun animal n'est susceptible de menacer l'homme sur l'ile ? En réalité peut-être pas tout à fait. En effet, un sanglier vient d'être vu en train de piller le jardin du camp.

Avec son poids pouvant aller jusqu'à 190 kilogrammes, son tempérament farouche et ses défenses acérées, le sanglier est une espèce dangereuse. On demande donc à Sei de l'éliminer avec son arc. Mais notre jeune homme va vite s'apercevoir que cette bête n'a rien à voir avec les gentils cerfs inoffensifs qu'il a l'habitude de traquer.

Et pour cause. Bien qu'aidé de Ken (à qui il a aidé à construire son propre arc) et d'Ikiru (qui n'est maintenant plus un chiot), Sei frôle la mort. Il découvre une créature qui ne fuit pas constamment devant lui et à qui il faut bien plus d'une flèche pour mourir. Cet épisode est très réussit. On craint beaucoup pour la vie des personnages car sur cette ile sans médicament, on peut mourir des suites d'une simple bagarre.

Et pourtant, ce n'est pas ce thème ci le point central du tome, loin de là même. Le groupe accueille une nouvelle recrue dans ses effectifs. Prénommée Nao, cette jeune fille n'est pas comme les autres avec ses ongles manucurés, ses talons hauts et ses poses sexys. Et pour cause, il s'agit d'une prostituée.

Et bien, voilà le genre de profession que l'on ne s'attendait pas du tout à voir sur l'ile. Il n'y a évidemment pas d'argent ici et les filles sont parfois victimes de viols par les garçons comme on l'a vu à plusieurs reprises. Pourtant, Nao est parvenue à survivre jusque ici en monnayant ses charmes (et peut-être aussi ses spécialités érotiques) contre nourriture et protection.

Grâce à elle, on découvre l'existence d'un autre groupe de naufragés suicidaires vivant à quelques kilomètres de là du côté du port. Ces individus sont dirigés par un homme appelé Sawada. Comparé à lui, Ryo est doux comme un agneau. Véritable tyran, cet individu a instauré un régime de terreur sur son propre clan et personne n'ose lui résister là bas. De plus, et ce n'est pas qu'un simple détail, c'est un cannibale qui se délecte des cadavres des suicidés.

Evidemment, personne n'a envie de rencontrer un tel monstre. Mais malheureusement, Nao est sa concubine préférée. Et puisqu'elle a changé de camp pour fuir son oppression, elle risque de déclencher à court terme une guerre entre les deux groupes. L'histoire va alors prendre une tournure des plus angoissantes.

Redevenu lui même grace à Sei, Ryo a en attendant rétablit la paix dans son propre groupe. Mais il ne semble moins déterminant qu'au début. Cela s'explique par le fait qu'il n'est désormais plus le seul à tenir à la vie. Kai se montre de nouveau au premier plan par intermittence mais il est toujours aussi mystérieux dans sa façon de penser. Ses partenaires ne pourront probablement pas compter sur lui au moment crucial.

Dernier fait important, on découvre que Tomo n'est pas un garçon tout à fait normal. Il adore s'habiller parfois en fille en cachette, ce qui fait de lui une sorte de travesti refoulé et explique ses névroses suicidaires. En même temps vu son apparence, cela ne surprend guère. Chaque tome nous révèle le passé d'un personnage important, ce qui apporte un peu de profondeur et de background.

Ce cinquième tome est de loin le meilleur de la série et un grand numéro tout simplement. Suicide Island ne cesse de progresser et on suit maintenant avec une grande attention les prochaines aventures de Sei. Quel résultat va engendrer cette guerre entre les groupes ? Que va devenir Nao ? De quoi est vraiment capable Sawada ? On est impatient de le découvrir.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article