Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Yakari Tome 4 : Yakari et Nanabozo

Yakari Tome 4 : Yakari et Nanabozo

Après avoir fait la connaissance de la tribu des castors, Yakari s’apprête à rencontrer un personnage encore bien plus mystérieux, Nanabozo. Il s'agit d'un lapin magique farceur présent dans les légendes amérindiennes. Ainsi donc, Derib et Job quittent pour l'espace d'un tome le champs des animaux traditionnels afin de nous faire découvrir le folklore sioux. Voyons donc ce que cela va donner.

Nanabozo est ici le totem protecteur d'Arc en Ciel. Et comme cette dernière est portée disparue, il décide de contacter Yakari pour l'aider à la rechercher. Ce lapin magique possède des pouvoirs en pagaille, notamment celui de changer de taille à volonté. C'est ainsi que lui et Yakari deviennent tour à tour plus grands qu'une montagne ou plus petits qu'une libellule en fonction des situations.

C'est assez sympa de voir ça. Qui n'a jamais rêvé de rétrécir ou de grandir dans son enfance ? Grâce à son nouvel ami, Yakari prend plaisir à enjamber une rivière, effrayer un troupeau de bisons ou bien encore voler sur le dos d'une libellule. Mais il n'en oublie pas son but principal, retrouver Arc en Ciel.

Chaussée de mocassins magiques, la petite fille se dirige tout droit vers la banquise afin de voir de ses propres yeux des ours blancs dont elle a attendu parler. Yakari et Nanabozo finissent par la retrouver et tous trois montent à bord d'un canoé volant pour aller jouer avec des ours polaires pendant une journée avant de rentrer chez eux ni vu ni connu.

Cette histoire peut presque être considérée comme un hors série voire même une parodie de la trame principale. En effet, la magie y est omniprésente. Mais l'esprit reste identique. Comme d'habitude, Yakari profite de son extraordinaire don pour jouer avec des animaux et parfois demander leur aide ou vice versa.

Cet album se lit encore plus vite que les autres. Il faut dire que beaucoup de pages sont très grandes afin de souligner les tailles variables des personnages. On regrette de ne pas en savoir un peu plus sur Nanabozo. Ce lapin apparaît et disparaît comme par enchantement. A la fin de cette aventure, Yakari se demande même si il a rêvé ou non. Un tome assez simple mais un peu creux qui ravira surtout les plus petits.

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article