Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Supergirl Saison 2

Supergirl Saison 2

Le projet Myriad a été évincé et la menace kryptonienne a été neutralisée. Mais cela ne signifie pas que tous les humains sont prêts à accepter les extraterrestres parmi eux. Si la présidente des Etats Unis Olivia Marsdin (Lynda Carter) tente de leur accorder la citoyenneté américaine, Lilian Luthor (Brenda Strong) cherche au contraire à les chasser de la Terre.

Ce nom de famille ne peut que marquer les esprits de tous les fans de DC Comics. Mère de Lex Luthor, l'ennemi juré de Superman, Lilian partage son aversion pour les aliens. Vile, manipulatrice mais également brillante, elle est propriétaire de la société Cadmus qui représente un grand danger pour tous nos visiteurs venus de l'espace. Cela va faire d'elle la principale adversaire de Supergirl dans cette saison 2.

Toutefois, contrairement à ce que l'on peut croire, tous les Luthor ne sont pas mauvais. Une exception confirme la règle en la personne de Lena (Katie McGrath). Depuis que son frère Lex a été mit en prison, cette jeune femme a reprit l'entreprise familiale et l'a rebaptisée L-Corp. Son but est d'oeuvrer pour le bien de l'humanité et de redorrer son nom. Elle va devenir au fil du temps la meilleure amie de Kara.

De nombreux personnages apparaissent au cours de cette saison, permettant la création de multiples couples. Faisons le point sur chacun d'eux. Pour commencer Alex se découvre lesbienne et commence une relation sérieuse avec une chef de police appelée Maggie Sawyer (Floriana Lima). Sympathique et un brin rock and roll, cette jeune femme va apporter du tonus et de la fraicheur au groupe.

De son côté, J'onn J'onzz fait la connaissance de M'gann M'orzz (Sharon Leal). Cette femme est une martienne mais contrairement à lui, elle appartient à la race blanche qui a tant persécuté les siens. Ceci dit, elle n'est pas méchante et n'hésite pas à renier son identité pour se sentir verte. Après quelques hésitations, notre Martian Manhunter va finir par lui ouvrir son cœur et savourer de bons moments avec quelqu'un de sa planète pour la première fois depuis plus d'un siècle.

Evoquons au passage Winn. Après avoir quitté son poste chez Catco pour intégrer le service informatique du DEO, notre jeune homme un peu farfelu trouve également chaussure à son pied en la personne de Lyra Strayd (Tamzin Merchant). Non content d'être une extraterrestre, cette femme bénéficie d'une grande force physique et est invisible sur les caméras et appareils photos.

En revanche, Kara et Jimmy ne se mettent pas ensemble. C'est une grosse surprise. Après avoir été convoité pendant toute la saison précédente, le photographe se fait coiffer au poteau par un alien nommé Mon-El (Chris Wood). Venu de Daxam, la planète voisine et ennemie historique de Krypton, ce charmeur possède lui aussi des super pouvoirs et sera beaucoup aidé par Kara pour s'adapter à la vie terrienne.

Malheureusement, si Mon-El est sympa, ce n'est guère le cas de sa mère Rhéa (Teri Hatcher). Reine de Daxam, cette femme entend bien ramener son fils sur son monde et reconstruire son peuple avec lui. Mais devant le refus du jeune homme qui préfère rester avec Supergirl, elle va décider d'envahir la Terre avec son armée galactique, ce qui nous offrira une fin de saison très distrayante.

Les femmes ont donc le pouvoir ici. Presque toutes sont des personnages forts. Dans cette saison, Supergirl doit lutter contre deux opposées. L'une veut annihiler les aliens et l'autre conquérir la Terre. Si on ne prendra parti pour aucune d'entre elles, force est d'admettre qu'elles ne font pas dans la demie mesure et seront toutes deux difficiles à vaincre.

Toutefois, si ces femmes brillent, nous déplorons l'absence d'une encore plus marquante, Cat Grant. Partie se ressourcer au sommet de l'Himalaya (si, si, si), cette patronne de choc a confié les clés de son journal à Jimmy. Mais c'est surtout Snapper Carr (Ian Gomez) qui va en prendre les rênes. Cet homme sévère aux allures de Perry White va beaucoup apprendre à Kara dans son métier de reporter.

Attention, notre brave photographe n'est pas laissé sur la touche pour autant. Au contraire, avec l'aide de Winn, il se fabrique son propre costume et devient un nouveau super héros baptisé Guardian. Bien que démunit de super pouvoirs, il va apporter sa pierre à l'édifice dans un style mélangeant le Punisher et Captain America, les meurtres et l'aura de leader en moins.

Enfin, nous avons la visite à quelques reprises de Superman (Tyler Hoechlin) en personne, c'est appréciable. A peine visible la saison précédente, il fait cette fois ci quelques apparitions remarquées sans pour autant faire de l'ombre à Supergirl. On aura même droit à un joli duel entre les deux cousins descendants de Krypton.

Vous l'avez remarqué à la lecture de ces lignes, cette saison 2 est axée sur les extraterrestres. Sans doute trop. On découvre que ces derniers sont bien plus nombreux qu'on ne l'imaginait. Plus ou moins bien intégrés dans la société, ils se retrouvent dans un bar secret qui servira vite de lieu festif et de réseau d'informations pour notre gang.

En revanche, les supervilains ordinaires sont délaissés. Livewire n'effectue qu'une apparition par exemple. C'est un peu dommage. Ajoutons que l'on ne revoit plus Maxwell Lord ni même l'armée américaine. Espérons que lors de la saison 3, les Terriens récupèreront un peu leurs droits.

Cette saison 2 nous permet de mieux pénétrer dans l'univers de DC Comics, ce qui est appréciable. Les acteurs sont très bons. Mention spéciale à Teri Hatcher que l'on prend plaisir à voir dans son rôle majestueux. La mise en scène est toujours de bonne facture et les épisodes bien construits même si parfois très prévisibles voire un brin répétitif. Le niveau est un peu moins élevé que durant la saison 1. Mais Supergirl reste une série qui vaut largement le coup d'être regardée pour peu qu'on aime le genre.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article