Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Saw 2

Saw 2

Le tueur au puzzle est de retour. Cette fois ci, il ne se contente pas de piéger 2 personnes mais pas moins de 8 en même temps. Du jour au lendemain, 8 anciens pensionnaires de prison se retrouvent enfermés dans une étrange maison. Ils n'ont que deux heures pour trouver la clé et en sortir avant qu'un étrange gaz ne les fasse succomber. Mais attention car la demeure est pleine de pièges.

Quand on se retrouve dans une telle situation, il est évident que la collaboration s'impose. C'est du moins ce que propose Jonas (Glenn Plummer). Mais certains refusent de coopérer, en particulier Xavier (Franky G.). Cette grosse brute préfère la jouer solo et ne croit qu'en ses muscles pour s'en sortir. Au fur et à mesure du film, il adoptera une attitude de plus en plus agressive jusqu'à devenir pour les autres une menace autant à craindre que le tueur en lui même.

Mais ce n'est pas tout. On note aussi la présence d'Amanda (Shawnee Smith), une ancienne victime du serial killer qui était parvenue à remporter son jeu dans le premier volet. Sa présence ici intrigue donc beaucoup. Il en est de même pour celle de Daniel (Erik Knudsen). Contrairement aux autres, ce n'est pas un adulte mais un adolescent. Ceci dit, ce n'est pas son age qui le différencie le plus mais sa filiation. En effet, c'est le fils de l'inspecteur Eric Mathews (Donnie Wahlberg) chargé de l'enquête.

Justement, le tueur au puzzle en veut personnellement à ce flic. Une perquisition de la police dans son antre nous permet d'en savoir plus sur lui. Son vrai nom est John Kramer (Tobin Bell). Depuis le volume 1, son cancer sensé le tuer à moyen terme a bien avancé. Désormais, il n'est plus capable de se battre ni de courir et ne peut plus respirer qu'à l'aide d'un appareil. En revanche, il n'a toujours rien perdu de son sang froid, de son ingéniosité et de son sadisme très particulier.

Pendant toute la durée du film, nous suivons en parallèle le parcours des 8 détenus et la confrontation d'Eric avec John. Un vrai jeu de poker menteur s'installe entre les deux et clairement, c'est le tueur maître des règles qui domine la partie. Mais peut-être n'est-il pas tout seul ?

Réalisé en 2005 par Darren Lyn Bousman, ce Saw 2 respecte tout le cahier des charges laissé par le modèle initial mais s'en détache pour surprendre les spectateurs et étoffer l'univers. On a beau savoir que des surprises nous attendent, on reste bluffé par certaines révélations assez croustillantes et savament distillées.

C'est une belle performance de la part du réalisateur. Ici, on a moins l'impression de regarder un film d'horreur qu'un survival. L'aspect se veut également plus psychologique. Sans ses masques en latex, le tueur apparaît moins effrayant pour donner l'image d'un fou malade qui constitue la vraie facette de sa personnalité.

Attention, ce film présente quelques défauts. Si certains détenus sont bien mis en avant, d'autres au contraire ne font qu'office de présence et ne possèdent aucun background. C'est un peu dommage. Il aurait été préférable d'avoir un ou deux prisonniers en moins mais de les développer tous, surtout qu'on ne sait pas pourquoi certains ont connu la prison. De plus, il aurait été intéressant de savoir comment un personnage survit après avoir été jeté dans une cuve pleine d'aiguilles de drogués. Certes, on devine la réponse mais apporter de la clareté aurait été un plus.

Sombre, gore et machiavélique, Saw 2 s'avère moins dérangeant que son prédecesseur mais reste très efficace. Conçu avec moins de 5 M€ de budget, il en a rapporté plus de 100 dans le monde. Avec une rentabilité aussi incroyable, pas étonnant que tant de suites aient été produites dans les années 2000.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article