Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Piranha 3DD

Piranha 3DD

Suite au succès de Piranha 3D, une suite a vu le jour deux ans plus tard seulement en 2012 intitulée Piranha 3DD. Suite au carnage qui s'est déroulé lors du premier opus, le lac Victoria autrefois si prisé s'est retrouvé abandonné des touristes. A présent, les gens préfèrent se baigner dans des parcs aquatiques. Evidemment, cela semble plus sur. Mais les apparences sont parfois trompeuses.

Nous suivons l'histoire de Maddy (Danielle Panabaker). Revenue chez elle le temps des vacances d'été, cette étudiante découvre que des piranhas sont encore présents dans les environs. Plus agressifs que jamais, ils se retrouvent désorientés par le chlore lâché dans le lac et remontent les canalisations, n'hésitant pas à dégommer les grilles de protection sur leur passage. Ainsi donc, on pourrait bien en voir apparaître soudainement dans nos baignoires ou du moins dans nos piscines.

Cela tombe d'autant plus mal que Chet (David Koechner), le beau père de Maddy, s'apprête à inaugurer son nouveau parc d'attractions aquatiques, le Big Wet. Pour lui évidemment, il est hors de question de fermer prématurément. Et comme bien souvent dans ce genre de productions, la cupidité de quelques individus va causer le malheur d'un grand nombre de personnes.

A l'instar de son grand frère, Piranha 3DD joue la carte du sexe, du sang et du fun. Passons en relief ces trois éléments. Au Big Wet, Chet a crée un coin pour adulte où des stripteaseuses complètement décomplexées nagent nues avec les touristes et remplacent les maitres nageurs. On a de quoi se rincer l'oeil même si cela n'égale pas le ballet du premier volet.

En ce qui concerne le gore, c'est plutôt pas mal non plus. Des membres sont déchiquetés, des têtes explosent, d'autres sont décapitées... En bonus, on a droit à un bout de pénis dévoré par un petit piranha caché dans le vagin d'une fille en plein coït. Oui, vous avez bien lu. Cela nous amène au troisième aspect.

L'humour est omniprésent. Même si le scénario s'avère plutôt bon ou du moins original, on sent que les acteurs s'amusent à chaque prise. Il y a peu de tensions, même les scènes d'attaques ne sont pas à prendre au premier degré et c'est clairement assumé. En prime, on a droit à la présence de David Hasselhoff qui joue son propre rôle le jour de l'inauguration du parc. A cette occasion, l'acteur n'hésite pas à se moquer de lui même et à parodier son jeu qui l'a rendu si célèbre dans Alerte à Malibu avec une autodérision rare.

Le problème, c'est que parfois, le film en fait trop. Si le début bénéficie d'une mise en scène soignée, il finit par tomber dans l'exagération à outrance avec par exemple la décapitation de Chet à cause d'un ruban ou la mort inutile d'un gamin à 30 secondes de la fin. Ses excès lui font perdre des points, c'est dommage.

Réalisé par John Gulager et non par Alexandre Aja, Piranha 3DD se veut encore moins sérieux que son prédecesseur mais parvient toujours à nous donner le spectacle qu'on est venu voir. Les poissons sont cependant un peu moins bien conçus et la scène de massacre est ratée. La firme s'est noyée dans son concept de second degré et c'est peut-être pour ça qu'il n'y aura sans doute pas de seconde suite. A voir sans modération cependant pour les fans.

Note : 6,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article