Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Aliens le retour

Aliens le retour

Sept ans après le succès d'Alien le huitième passager, James Cameron a décidé de réaliser une suite au film d'horreur de Ridley Scott intitulée Aliens le retour. Celle ci se passe juste après la fin du premier opus. Enfin pas tout à fait. Suite à sa victoire sur l'extraterrestre, Ripley (Sigourney Weaver) a dérivé pendant 57 ans dans l'espace avant d'être retrouvée par une équipe de sauvetage. Grace au sommeil artificiel, elle n'a pas prit une ride mais il lui faut maintenant avertir ses congénères de la menace des aliens.

Sauf que personne ne la croit. En l'espace d'un demi siècle, aucune expédition n'a relevé l'existence de tels monstres dans l'espace. Pire encore, depuis vingt ans, leur planète est colonisée par des hommes qui sont parvenus à y fabriquer de l'oxygène. Pourtant, Ripley n'en démord pas. L'alien qu'elle a affronté n'était pas seul sur son monde au départ.

Et il se pourrait bien qu'elle ait raison. En effet depuis quelques temps (la magie de la coïncidence au cinéma), les colons ne répondent plus aux appels radio. L'armée envoie une équipe de sauvetage pour aller voir ce qui se passe. Bien entendu, Ripley fait partie du voyage.

Une fois sur place, les militaires découvrent qu'une bataille a eu lieu et n'a laissé qu'un unique survivant, une petite fille nommée Newt (Carrie Henn). Elle va servir de mascotte et de victime à protéger beaucoup plus efficacement que le chat orange du premier volet.

Ceci dit, les soldats vont également beaucoup craindre pour leurs vies. Arrivés en confiance au début, ils vont vite changer d'état d'esprit. Cette fois ci, il n'y a pas un seul mais pleins d'aliens appelés aussi xénomorphes. De plus, ils sont maintenant sur leur terrain si l'on peut dire. L'affrontement contre eux s'avère très difficile voire impossible. Il faudra pourtant bien tenir un paquet de temps jusqu'à pouvoir regagner la navette spatiale et rentrer sur Terre.

Aliens le retour s'enbranche parfaitement dans la continuité de son aîné mais gomme ses défauts. Son rythme se révèle beaucoup plus dynamique sans pour autant nous priver de suspense. Et surtout, on a maintenant droit à de vraies attaques des monstres. Et pour le coup, on en a pour son argent !

James Cameron a mit le paquet pour nous divertir ! Les combats sont très nombreux. Certes, les aliens demeurent redoutables mais passés la surprise, il faut reconnaître que les humains se défendent bien à l'aide de fusils sophistiqués et de lances flammes. Certaines scènes sont particulièrement réussies, notamment celle où Ripley et et Newt se retrouvent prisonnières dans une pièce avec deux xénomorphes récemment éclos et prêts à placer leurs embryons dans leurs corps. Les amateurs de films d'épouvante sur les araignées seront également servis à l'occasion.

On apprend quelques informations sur les aliens. A l'image de certains de nos insectes sur Terre, ils se reproduisent grace à une reine. Beaucoup plus grande que les autres, cette créature des plus puissantes pond des dizaines d'oeufs et assure ainsi la survie de sa race. La tuer reviendrait peut-être à l'éteindre. Encore faut-il que cela soit envisageable.

De plus, il convient de noter que les aliens intéressent beaucoup le gouvernement en vue de les ramener sur Terre pour en faire des armes bactériologiques. Déjà abordé lors du premier volume, ce point est aujourd'hui d'avantage développé à travers le responsable de mission Carter Burke (Paul Reiser). A l'instar de Ash, ce dernier est prêt à sacrifier ses collègues sans scrupule pour atteindre son objectif.

Au niveau des personnages, on note une nouvelle fois la présence d'un cyborg parmi l'équipage, Bishop (Lance Henriksen). Evidemment, suite à sa première expérience, Ripley ne va pas lui faire confiance au début. Mais heureusement pour elle, à l'image de leurs créateurs humains, les robots ne sont pas tous à mettre dans le même sac.

Contrairement à Alien le huitième passager, Aliens le retour est un pur chef d'oeuvre qui a su très bien vieillir. James Cameron nous offre un grand divertissement malgré quelques passages un peu exagérés. Sigourney Weaver confirme son rang d'actrice de top niveau. On en redemande encore. La saga Aliens n'est pas finie, elle ne fait même que commencer !

Note : 8,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article