Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Cage of Eden Tome 5

Cage of Eden Tome 5

Ça y est, Akira se retrouve enfin face à son ami d'enfance Arita. Ce dernier vient de poignarder Mlle Omori. Cette dernière n'est heureusement que blessée mais il faut la recoudre vite avant qu'elle ne fasse une hémorragie. C'est Mina qui s'y colle pendant que Sengoku, Zaji et même Mariya s'occupent du tueur.

Pendant ce temps, Rion et Yuki sont toujours poursuivies par les autres assassins qui tentent de les violer. Elles sont sauvées par un personnage familier, Yaraï. C'est fou ce que sa présence rassure. Avec lui, les ténèbres vont vite s'éclaircir et le labyrinthe de la montagne laisser place à une sortie.

Mais les humains ne sont pas les seuls dangers de ces grottes. En plein combat contre son ami, Sengoku et sa bande se sont faits encercler par une horde de crocodiles iguanes appelés cyclosaurus. Il n'est plus l'heure de se battre mais de s'allier temporairement pour faire face aux carnivores et aux caprices de la nature. En effet, suite à une pluie torrentielle, les cavernes sont inondées et menacent de noyer tout le monde.

Vous l'avez compris, le rythme s'accélère subitement dans la dernière partie de cet arc. Il faut admettre que la rencontre avec Kohei est bien amenée et gérée même si on aurait peut-être aimé un peu plus de dialogues. Le garçon reste sympathique malgré ses antécédents gravissimes. Suite à un choc reçu récemment, il ne décèle plus les émotions dans les yeux des gens et c'est cela qui lui a ôté toute culpabilité dans ses actes. Mariya le qualifie de loss brain, d'où le titre de nombreux chapitres. Néanmoins, grâce au grand cœur de Sengoku, il finit par retrouver la raison et à sauver la vie de tout le monde en les conduisant hors de la montagne. La voie de la rédemption n'est sûrement plus très loin pour lui.

Cet arc commencé au tome précédent est le plus long de tous jusque ici puisqu'il a prit pas moins de 10 chapitres. C'est un peu trop. Il fallait bien un petit intervalle pour permettre aux lecteurs de souffler. Avant de disparaître à nouveau, Yaraï propose à Sengoku de fonder un Etat nation. Il s'agirait d'une colonie où tous les survivants pourraient se rassembler et vivre ensemble en toute sécurité.

A peine l'idée germe t-elle dans l'esprit d'Akira que le petit groupe débouche sur quelque chose d'encore nouveau, une école au milieu de l'ile. Protégée par des barrières et commandée par deux professeurs et un délégué nommé Takashi Yamaguchi, elle propose un semblant de retour à la vie normale.

Seul Mina sent la mascarade. Contrairement aux autres, il n'a jamais été à l'école et ne s'y sent donc pas bien. Derrière ce cadre rassurant se cache en fait deux adultes avides d'assouvir leurs pulsions sexuelles. Heureusement, Akira finit par découvrir la supercherie après que Mina ait prit un grave coup sur la tête. Ce n'est pas tout. Séduits par sa générosité et son bel état d'esprit, tous les élèves du camp lui proposent de devenir leur nouveau chef. Pour lui, les grandes responsabilités vont commencer.

Ce cinquième tome s'avère correct. Afin d'éviter un sentiment de déjà vu, l'auteur s'efforce de toujours trouver de nouvelles situations, intrigues et manipulations. Il y parvient jusque ici assez bien même si certains de ses choix scénaristiques sont toujours trop faciles. En tout cas, le groupe de Sengoku ne cesse de s'agrandir. Seuls Yaraï et Arita préfèrent encore faire bande à part. Avec le projet de fonder un Etat nation, l'histoire risque d'évoluer dans le prochain tome qu'on attend avec impatience.

Note : 6,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article