Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Vasco Tome 3 : La Byzantine

Vasco Tome 3 : La Byzantine

Depuis quelque temps, les banquiers de la ville de Rhodes sont mystérieusement enlevés. Chargé d'enquêter sur cette affaire, Vasco ne tarde pas à être kidnappé à son tour. L'identité du chef de ses ravisseurs est assez surprenante. Il s'agit d'une jeune femme, la princesse Sophie Cantacuzène fille du basileus de Constantinople en personne.

Pendant des siècles, Constantinople a été la citée la plus riche du monde. Mais ce temps est à présent révolu. Assiégée par Gênes, elle ne peut se défendre et risque une pénurie de famine à court terme. C'est pour protéger son peuple que Sophie s'est rendue en secret à Rhodes. En enlevant plusieurs banquiers, elle espère obtenir de la part de leurs compagnies une rançon qui permettra à l'antique Byzance de tenir bon face à l'envahisseur italien.

Toutefois, cela ne fait pas les affaires de tous. En effet, la république de Gênes est puissante et menace d'attaquer celle de Venise avec l'or récolté. Les Vénitiens s'opposent donc fermement à cette transaction. Afin de secourir leurs proches, les banquiers décident alors d'envoyer de la nourriture à Constantinople à la place de monnaie sonnante et trébuchante.

Sophie accepte le marché mais le chemin jusqu'à la nouvelle Rome est semé d’embûches à cause d'une troupe de mercenaires turcs. De plus, on s'aperçoit trop tard que la nourriture est avariée. Toujours affamée, Constantinople n'en peut plus et est sur le point de se rendre pour la première fois de son histoire. Mais contre toute attente, Gênes abandonne un siège qu'elle juge trop coûteux pile au moment où elle touche au but.

Libéré, Vasco épouse très vite la cause des Byzantins, et ce peu importe que cela coûte de l'argent à son oncle Tolomeï. Il faut dire qu'il craque complètement pour la princesse. Au cours de cette aventure, il retrouve également son frère Lorenzo. En délicatesse avec son oncle, ce dernier s'est engagé au service des Génois et fait donc tout pour empêcher la cargaison d'arriver à bon port. Il est donc une fois de plus l'adversaire de Vasco. Mais malgré cela, les deux frères continuent de se soutenir dans les coups durs et de s'apprécier.

Encore une fois, la politique se retrouve liée à l'économie et la richesse des banques est bien l'arbitre des conflits. Comme le dit Lorenzo, Nobles et banquiers n'ont jamais fait bon ménage. Les premiers ont trop besoin des seconds. Cette citation pourrait résumer à elle seule la majeure partie de cette série.

Ce tome nous permet de découvrir Constantinople, ou du moins ce qu'il en reste à la fin du Moyen Age. L'épisode de sa chute n'est plus très loin même si il interviendra quand même un siècle plus tard. Le scénario est intéressant et la majeure partie de l'album également mais encore une fois, on a du mal avec la fin. Décidément, Gilles Chaillet a un problème pour conclure ses albums. Il en accélère trop le rythme et incorpore nombre d’événements superflus, inutiles voire faciles. Par exemple ici, Vasco est blessé à l'épaule par une lance et sauvé une page plus tard. Cette scène ne sert à rien. C'est dommage car si l'auteur saurait mieux concevoir ses fins, ses tomes franchiraient un palier et deviendraient d'une grande qualité.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article