Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

L'ile de la terreur

L'ile de la terreur

Parce qu'il est responsable chaque année de la mort de plusieurs millions de personnes, le cancer fait peur. Ennemi sournois et polymorphe, il peut prendre diverses formes et toucher n'importe qui. Bien des savants ont essayé de le vaincre en menant notamment de nombreuses expériences. Bien entendu, le cinéma s'est emparé du phénomène. En voici un exemple avec L'ile de la terreur.

Sur une toute petite ile de la Grande Bretagne, des cadavres d'hommes et d'animaux sont découverts. Ces victimes présentent la particuliarité d'avoir été dépossédé de tous leurs os à la place de leur chair, ce qui devrait normalement être l'inverse. Les docteurs Reginald Landers (Eddie Byrne), Brian Stanley (Peter Cushing) et David West (Edward Judd) mènent l'enquête.

Ce trio scientifique découvre une effroyable vérité. En menant des expériences pour éradiquer le cancer, l'un de leurs confrères nommé Lawrence Phillips (Peter Forbes-Robertson) a crée accidentellement des monstres baptisés silicates. Malgré leur apparence visqueuse et leur lenteur, ces créatures sont très dangereuses. Capables d'adhérer à toutes les surfaces, elles aspirent le calcium de n'importe qui pour le tuer de l'intérieur.

Voilà qui n'est déjà pas banal. Mais ce n'est pas fini. Au même titre que les cellules, les silicates se multiplient toutes les 6 heures. Elles pourraient bien atteindre le chiffre de 1 million en une semaine. Il faut évidemment les arrêter avant. Seul problème, ni les balles ni le feu ni même la dynamite ne leur font rien. Comment les stopper alors ?

Dans cette petite ile dénuée de vraie police et coupée du monde extérieur, la population finit par entendre parler de l'affaire. Le maire Roger Campbell (Niall MacGinnis) fait de son mieux pour éviter une panique générale avec l'aide de Toni Merrill (Carole Gray), la fiancée de David.

Pendant que la population se regroupe dans la salle communale, nos savants tentent l'impossible pour éviter de se faire coloniser par ces cellules géantes et voraces. Ils finissent par trouver un moyen de les exterminer avec de puissantes radiations. Mais pour cela, il leur faut sacrifier tout le bétail de l'ile après lui avoir injecté du strontium.

Réalisé en 1966 par Terence Fisher, L'ile de la terreur est un film fantastique très réussit. Il a le mérite de nous présenter des monstres très originaux encore jamais vus avant. Les silicates sont une belle invention. C'est d'ailleurs étonnant que personne n'ait cherché à les reproduire dans un autre film car vus leurs capacités et leur extraordinaire pouvoir de scissiparité, ils sont très inquiétants et possèdent un certain potentiel.

Les effets spéciaux sont assez convaincants, surtout pour l'époque. De toute manière, la structure des silicates ne leur permet pas des tonnes de mouvements. On a même droit à du gore avec une main coupée. Mais c'est surtout le jeu des acteurs qu'il faut souligner. Ceux ci sont excellents. Malgré sa grande renommée, Peter Cushing ne vole pas la vedette à ses partenaires et laisse beaucoup de lumière à Edward Judd.

Encore aujourd'hui, L'ile de la terreur se regarde facilement et possède un côté vintage très sympathique. Comme quoi, quand on réalise une œuvre avec soin de A à Z, celle ci a beaucoup plus de chances de bien vieillir, quelle que soit son époque.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article