Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Innocent Tome 1

Innocent Tome 1

La Révolution française est peut être l'événement historique le plus connu au monde tant il a bouleversé l'équilibre de la planète entière au fil du temps. Lorsqu'on évoque cette époque incomparable à nulle autre, on parle souvent du malheureux Louis XVI, de l'orateur Danton, du sanguinaire Robespierre... Mais on oublie un autre acteur essentiel, le bourreau Charles Henri Sanson, l'homme qui a tué le roi de France.

Notre histoire commence en 1753. Depuis près d'un siècle, les Sanson sont des exécuteurs. Tels que les monarques, ils se succèdent de père en fils et possèdent même chacun leur propre numéro après leur nom. Leur tâche est d'éliminer les condamnés à mort. Ils sont le glaive de la justice royale.

Charles Henri Sanson a 14 ans. Les activités de son père Jean Baptiste le répugnent et il refuse de lui succéder. Evidemment, cela se comprend. Même au 18eme siècle, donner la mort est toujours un acte horrible. D'ailleurs, la famille Sanson a un statut très particulier dans la société. Crainte et haïe par la population, on dit que le simple fait de la croiser porte malheur.

Jean Baptiste comprend les réticences de son fils aîné. Lui non plus n'a pas souhaité devenir bourrreau au départ. Mais il a finit par accepter cette fonction ingrate. Et pour que Charles s'acquitte à son tour de son devoir familial, il n'hésite pas à employer la manière forte, c'est à dire la torture. Rien que ça.

Proche d'avoir les jambes brisées, Charles consent finalement à remplir ce rôle lorsqu'il comprend que son père ne tue pas par plaisir mais seulement parce qu'il en est ainsi tout simplement. Précisons que sous l'Ancien Régime, la société est très rigide et ne laisse quasiment pas de place à la liberté individuelle.

Dès lors, Charles devient l'assistant de son père. Tous deux sont convoqués par le comte de Chartois à la Saint Jean. Lors de cette fête, ils doivent décapiter un animal. Ce spectacle marque le début de l'été. En général, il s'agit d'un mouton ou d'un cerf mais cette année, le seigneur décide de frapper les esprits avec un lion, fauve évidemment très rare dans le pays à l'époque.

Sommé d'exécuter la bête, Charles refuse au dernier moment. Et contre toute attente, ses arguments sont plutôt bons. En tant que bourreau du roi, il ne peut abattre que des criminels. Or ce lion est innocent. S'en prendre à lui reviendrait donc à se moquer du souverain Louis XV. Le comte de Chartois se voit ridiculisé chez lui et devant le comte d'Angerson, mininistre de la guerre. Il n'oubliera pas cet affront.

Peu après, on apprend que son fils appelé Jean est condamné à mort. Né d'une prostituée anglaise, ce jeune homme homosexuel s'est lié d'affection avec Charles. Mais c'est pourtant lui qui doit le tuer, ordre du grand noble. Pour la première fois de sa vie, Sanson IV va donc devoir exécuter un être humain. Et le destin veut que ce soit son unique ami.

Réaliser un manga centré sur le bourreau le plus célèbre du monde est pour le moins audacieux. L'entreprise est d'autant plus curieuse que l'auteur Shin'ichi Sakamoto est Japonais et non Français. Cela confirme bien que l'histoire de France est l'une des plus belles et des plus fascinantes qui soit.

Lorsque l'on ouvre ce livre, on reçoit une énorme claque graphique. Les décors possèdent mille détails qui n'ont rien à envier à ceux de Bride Stories. A tel point que l'on n'a pas du tout l'impression d'être dans un manga mais plutôt dans un ouvrage de documentation architecturale. Et encore, on est pas allé à Versailles.

Le dessin est indiscutablement le point fort de l'oeuvre. En revanche, on ne peut pas en dire autant du récit. C'est froid et très lent. On s'ennuie pendant toute la première partie du tome. L'action ne commence à devenir intéressante qu'au moment où le lion entre en scène. Espérons que cela soit plus dynamique dans les prochains tome.

Les personnages sont moyens. Charles n'a pour l'instant rien d'un effroyable tueur et ne possède aucun charisme. En revanche, on ne peut en dire autant de sa grand mère Anne Marthe. Cette dernière semble être la chef de la famille et la seule qui prend plaisir à ôter la vie des condamnés, alors qu'elle n'a pourtant jamais dû elle même tenir l'épée.

Innocent n'est pas conçu pour attirer un large public. Si vous n'êtes pas un passionné d'histoire, je ne vous le conseille pas. D'ailleurs, son thème particulier et sa mise en scène pompeuse risquent de faire reculer même des amateurs des époques passées.

Mais pour les autres qui font abstraction de ces barrières, cela vaut le coup d'oeil. On sent que l'auteur s'est rigoureusement documenté sur la vie des Sanson et sur le siècle des Lumières. On assiste à la formation d'un apprenti bourreau. C'est riche en enseignements précis. Par exemple, on apprend que les exécuteurs doivent viser la vertèbre cervicale Atlas pour tuer le plus facilement sans faire souffrir la victime.

Innocent attise la curiosité. Nous mettre dans la tête d'un bourreau est quelque chose d'étonnant et d'un peu transgressif. On sait que Charles est celui qui a exécuté Louis XVI en 1793. Par conséquent, 40 ans de tueries et environ 3000 victimes nous attendent dans ce manga. Il a largement le temps de se transformer et de se perfectionner pour arriver jusqu'au roi.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article