Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Suicide Island Tome 3

Suicide Island Tome 3

Après être parvenu à tuer une biche, Sei rencontre par hasard un ermite arrivé il y a des années plus tôt sur l'ile. Cet individu lui explique qu'autrefois, ce bout de terre perdu au milieu des eaux japonaises ne servait pas à expatrier les suicidaires mais les grands criminels. On ne l'appelait pas alors l'ile du suicide mais l'ile sans lois.

Sei apprend une terrible vérité. Des dizaines d'assassins se sont entre-tués sur ce territoire, ce qui explique pourquoi il voit tant de cadavres. L'inconnu qu'il a en face de lui en est un aussi d'ailleurs mais il ne semble guère méchant. Cela fait tout de même froid dans le dos. Existe t-il d'autres meurtriers encore en vie qui pourraient attaquer le camp ?

Sei conclut un marché avec l'ermite. En échange d'un bon morceau de viande, il reçoit un chiot agé d'environ trois mois qu'il baptise Ikiru. Adopter cet animal peut sembler être une idée saugrenue mais elle va très vite s'avérer payante. En effet, le chien est depuis des milliers d'années le meilleur ami de l'homme mais aussi un excellent partenaire de chasse.

De retour au camp, Sei est célébré comme un héros. Mais il apprend une grave nouvelle. Avec quelques personnes, Ryo a décidé de construire un radeau afin de quitter l'ile. Mais le gouvernement japonais a bien spécifié sur un écriteau qu'il considérerait pareille entreprise comme une violation de ses eaux territoriales et tirerait sur les individus. Vouloir partir de l'ile ainsi, c'est du suicide. Mais après tout au fond, n'est-ce pas ce que désire Ryo ?

Le moment est venu d'en savoir plus sur lui. Garçon énergique et déterminé, Ryo ne partage pas du tout le profil d'un suicidaire et on ne comprend donc pas ce qu'il fiche ici. En réalité, il désire simplement mourir pour rejoindre son ex petite amie Eri morte lors d'un accident de moto pendant qu'il l'emmenait au restaurant.

Son histoire est tragique et touchante mais aussi un peu absurde. Ryo n'est pas un raté comme la plupart des naufragés de l'ile. Mais rien ne dit qu'il rejoindra Eri une fois mort. Vouloir se tuer juste pour ça sans aucune garantie de retrouver l'être aimé est stupide, surtout que Suicide Island évite soigneusement le sujet des religions malgré son thème qui pourrait s'y prêter. On sent que Kouji Mori a employé une ficelle scénaristique un peu grosse afin d'avoir un prétexte justifiant la présence d'un meneur comme Ryo dans son manga.

Revenons sur Sei. Son expédition de chasse en solitaire dans la montagne l'a transformé. A présent, c'est un maillon fort du groupe. Devenu très attaché à la vie, il essaie de prendre soin des autres, perfectionne sans cesse ses techniques et rapporte souvent de la viande au camp. C'est devenu un véritable survivant.

Quelques personnages commencent également à sortir du lot. On peut citer Tomo, ami de Sei, mais aussi Sugi, un jeune homme assez ingénieux pour concevoir une boussole avec presque rien. Et puis évidemment, il y a une jeune fille mystérieuse avec qui Sei échange régulièrement mais dont on ne connait toujours pas le nom. En revanche, Kai se montre très absent depuis quelque temps.

Au niveau du dessin, il faut reconnaître que l'auteur excelle pour représenter les décors et les animaux. Le chiot Ikiru est très mignon et très expressif. Malheureusement, ce n'est pas le cas de ses personnages humains. Ils ont toujours les mêmes têtes à moitié livides comme si ils étaient tous des frères et sœurs. Espérons que des progrès finiront par être accomplis dans ce domaine.

Ce troisième tome est de loin le meilleur de tous pour l'instant. Il présente plus de contenu et d'actions. Suicide Island a prit son temps mais commence enfin à démarrer sérieusement. Voyons voir si ce coup d'accélération suivra au prochain numéro.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article