Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Rox et Rouky

Rox et Rouky

Un chien de chasse peut-il être ami avec un renard ? A priori non car l'un est sensé traquer l'autre. Mais dans le monde des dessins animés, des vérités universelles peuvent parfois essayer d'être contournées. C'est ainsi qu'en 1981, les studios Disney ont décidé d'apporter leur propre réponse en réalisant le long métrage Rox et Rouky.

L'histoire commence de manière tragique par la mort d'une renarde. Son petit devenu orphelin est heureusement recueillit par une vieille fermière, la veuve Tartine. Baptisé Rox, il coule des jours heureux. Mais la ferme est voisine de la maison d'un terrible chasseur, Amos Slade. Or, ce dernier vient de son côté d'adopter un chiot appelé Rouky.

Rapidement, les deux jeunes animaux se rencontrent et deviennent amis. Enfants, ils ne pensent alors qu'à s'amuser ensemble sous l'oeil bienveillant de la chouette Big Mama. Mais celle ci est bien consciente que leur amitié risque de s'étioler au fil du temps et tente d'avertir son protégé Rox.

L'hiver passe et au bout d'un an, les deux animaux finissent par devenir adultes. Alors qu'Amos Slade et son autre chien, le vieux Chef, tentent de tuer Rox à plusieurs reprises, Rouky se retrouve partagé entre le désir d'obéir à son maître et celui d'épargner son ami. Evidemment, un compromis ne peut être envisagé et suite à un malheureux incident, le chien se décide finalement à chasser le renard.

Bien que critiqué par certains parce qu'il n'a pas été conçu pendant un age d'or, Rox et Rouky est à mon sens l'un des meilleurs dessins animés de Disney. L'action est trépidante. On ne s'ennuie pas un seul instant. Les cascades sont nombreuses et parfaitement rythmées sans verser dans la surenchère ou l'exagération. Même la chasse à une simple chenille de la part de deux oiseaux se révèle enthousiasmante et pleine d'humour. C'est dire si l'animation est de qualité.

La dernière partie du film s'avère tout simplement phénoménale. C'est sans doute la plus belle course poursuite entre un chasseur et sa proie de toute l'histoire du cinéma. On a l'étalage de tous les ingrédients de la chasse au renard (pièges, enfumage du terrier...). Bien que moins puissant que ses ennemis, Rox se démène magnifiquement avec son courage, son agilité et sa ruse.

Enfin, ce dessin animé possède un twist incroyable. Alors qu'absolument aucun indice n'avait été positionné pour laisser deviner sa présence, un ours gigantesque apparaît comme par magie. Plus redoutable encore que Shere Khan et plus féroce que Scar, ce grizzly est l'animal sauvage le plus terrible de tout l'univers Disney (à l'exception peut-être de la baleine Monstro dans Pinocchio).

Cette arrivée provoque un véritable renversement de situation. Les attaquants Amos Slade et Rouky se retrouvent soudainement attaqués. Proches d'y laisser la vie, ils sont sauvés par...Rox. Oui, vous avez bien lu. Au lieu d'en profiter pour s'enfuir, le renard décide de se porter à la rescousse de ses poursuivants. A t-on déjà vu plus belle preuve d'amitié dans l'histoire du 7eme art ?

Contrairement à la plupart des dessins animés, Rox et Rouky frappe par sa crédibilité. Franchement, tout ce qu'on voit à l'écran est possible ou presque. C'est une œuvre parfaite pour faire découvrir aux enfants ce qu'est un chasseur et les principes de la chaîne alimentaire.

Au premier abord, on peut considérer qu'Amos Slade est le méchant mais à y regarder de plus près, ce n'est peut-être pas tout à fait le cas. Bien que son plaisir soit la chasse, il ne semble pas vouloir tuer Rox au départ tant qu'il ne s'approche pas de ses poules car il sait qu'il est domestiqué. Mais à force de le voir empiéter sur ses terres, il finit par craquer. Cette réaction normale est produite par des centaines de paysans chaque année. Cela n'en fait pas pour autant un personnage sadique et cruel comme Percival McLeach, le braconnier de Bernard et Bianca au pays des kangourous.

Tant qu'on y est, un autre élément est à expliquer. Bien que l'ours apparaisse soudainement, Amos Slade a le temps de lui tirer dessus. Mais loin de tuer le fauve, son geste ne fait que le blesser légèrement et l'énerver d'avantage. Cela peut paraître surprenant car aux yeux des spectateurs enfants, un fusil est une arme obligatoirement mortelle.

Toutefois, il faut bien savoir une chose essentielle. Il existe différents calibres de balles et chacun est spécialisé pour un type d'animal. Amos Slade ne voulant que chasser Rox, il n'a sans doute prit avec lui que des petites cartouches. Elles n'avaient donc aucune chance de venir à bout du grizzly.

Adapté du roman Le Renard et le Chien courant de Danniel P. Mannix parut en 1967, Rox et Rouky est un véritable chef d'oeuvre. Bien sur, il comporte quelques défauts. La rencontre entre Rox et son amie renarde Vixy est assez ridicule. De plus, l'absence de chansons emblématiques s'avère regretable. Mais il reste néanmoins une référence en la matière et son histoire est magnifique.

Note : 8,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article