Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Elfes Tome 3 : Elfe blanc, coeur noir

Elfes Tome 3 : Elfe blanc, coeur noir

Troisième tome, troisième race. Après avoir rencontré les elfes bleus et les elfes sylvains, place aux elfes blancs. Nous suivons l'histoire de Fall. Orphelin depuis sa naissance, ce jeune elfe parcourt le monde avec son père adoptif à la recherche d'un dragon blanc mythique dans le but de le capturer et de le ramener chez lui aux iles blanches.

Contrairement aux numéros précédents, nous n'assistons pas ici à une guerre ou à un conflit politique mais à une sorte de voyage initiatique. Au cours de celui ci, Fall affronte de temps en temps des orcs mais se questionne aussi beaucoup sur les hommes. Très attiré par cette espèce que son père recommande pourtant d'éviter car trop envieuse et destructrice à son gout, il décide d'aider un bébé à venir au monde et le prénomme lui même Alornell.

On croit que ce passage n'est qu'une anecdote mais il se révélera par la suite capital. En effet pour les elfes dont l'espérance de vie se compte en milliers d'années, le temps n'est pas grand chose. Les saisons se suivent et se répètent sans qu'ils s'en rendent vraiment compte. A tel point que 16 ans plus tard, leur quête n'est toujours pas terminée.

C'est alors qu'Alornell recroise leur route. Devenu adolescent et orphelin, celui ci va décider d'accompagner Fall pour la suite de son voyage pendant que son père rentre chez eux aux iles blanches. Dès lors, une profonde amitié va se nouer entre l'homme et l'elfe. Elle est d'autant plus facilitée que pendant tout le tome, Fall se pose de plus en plus de questions sur ses origines. Appartient-il vraiment à la race des elfes blancs ?

Sa quête d'identité rejoint donc celle du dragon, et ce d'autant plus que l'esprit de ce dernier lui permet d'obtenir des réponses. Il semblerait qu'une sorte de malédiction plane sur lui. Pas moins de 13 autres années s'écoulent et le monstre légendaire finit par être enfin capturé et dompté. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Au contraire, les 15 dernières pages vont être les plus intéressantes.

Cédant à la demande d'Alornell qu'il considère un peu comme son fils, Fall accepte de le ramener aux iles blanches. Mais se faisant, il commet un énorme sacrilège car leur accès est strictement interdit depuis toujours aux humains. Ce tabou montre à quel point les elfes blancs sont plus secrets que les autres. Pacifiques, ils sont les garants de la mémoire du monde.

Chassé mais pas tué par clémence, Alornell reprend la mer et croise bientôt une immense flotte de pirates à qui il révèle l'emplacement des iles blanches. Ces derniers s'empressent alors de débarquer sur les lieux. Leur attaque surprise engendre de terribles dégats. Le peuple des elfes blancs est décimé. Exilé en guise de punition, Fall arrive trop tard et ne peut que constater le désastre.

Notre héros comprend maintenant tout. En réalité, ce n'est pas un elfe blanc mais un elfe sylvain. Voilà qui explique son don avec les animaux. A sa naissance, son père biologique a vu en vision qu'il allait être un jour le responsable de milliers de morts elfiques. Il a donc essayé de le tuer mais en vain. Un elfe blanc a donc accepté de l'adopter pour tenter de changer l'avenir. En vain. Pour ne l'avoir pas écouté et s'être montré trop proche des hommes, Fall a déclenché la perte des siens.

Cette histoire signée Olivier Peru est très tragique mais se laisse deviner assez vite. Elle est cependant très maîtrisée. Son originalité consiste au fait qu'elle se déroule pendant l'espace de 30 ans. C'est quand même dingue de voir Fall aider à naitre celui qui tuera son peuple bien plus tard. Et pourtant, même Alornell n'est pas un méchant mais lui aussi une victime des pirates...et du destin.

Le dessin signé Stéphane Bileau est beau mais néanmoins en dessous de celui de ses prédecesseurs. Le design du dragon blanc est moyen, on dirait un griffon. Cet album est néanmoins très bon dans son ensemble et confirme que la série Elfes vaut vraiment le détour.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article