Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Vae Victis Tome 3 : Garak, le voleur de torques

Vae Victis Tome 3 : Garak, le voleur de torques

César vient de remporter une grande victoire sur les Helvètes grâce à son alliance avec les Héduens et leur druide Diviciacos. Après la bataille, Milon retrouve enfin Ambre. Mais il n'est pas le seul. César en personne ne tarde pas à s'apercevoir de la présence de cette jeune Gauloise si impertinente rencontrée quelques mois plus tôt.

Le moment est venu de lancer quelques révélations. Premièrement, ce n'est pas Pompée mais César qui a sauvé Ambre après le banquet de Marcus Crassus. Deuxièmement, Pompée n'est pas non plus le maître de Milon. Celui ci obéit à Crassus comme Marcellus Didius, l'homme chargé de remettre le chariot d'or aux Germains.

A présent, César sait que l'un de ses plus proches amis à Rome veut le voir échouer dans sa conquête en finançant secrètement quelques rébellions en Gaule. Heureusement, le grand général réagit vite. Il nomme Publius Crassus, le fils de Marcus, maître de sa cavalerie. De cette façon, son père ne devrait plus rien tenter contre lui pour ne pas risquer de tuer sa progéniture.

Mais le mal est déjà fait. Excités par l'infâme Didius, les Germains et leur roi Arioviste envahissent la Gaule entière. En chemin, ils capturent Ambre et Garak après que ceux ci se soient encore évadés. Décidemment, il semblerait que l'histoire se répète. Chaque fois que notre couple tente de fuir ses geoliers, il devient la proie d'autres peuples. Mais n'est-ce pas là le destin des esclaves ?

Apprenant cela, César n'a d'autre choix que d'intervenir et d'arrêter l'invasion germaine. Mais la tâche s'annonce périlleuse car son nombre de soldats n'est pas illimité. Pendant la bataille, Milon aidé de Cloduar va tout faire pour délivrer Ambre de ses bourreaux.

Si ce troisième tome porte le nom de Garak, ce n'est pas lui mais plutôt Milon qui en est le héros principal. En effet, en plus d'être un bon médecin et un devin, ce descendant des Etrusques se révèle aussi être un bon intrigant. Grâce au sceau que lui a remit l'illustre général en personne, il manipule à plusieurs reprises les soldats romains pour obtenir ce qu'il veut. Espérons juste que cela ne se tranforme pas en facilité scénaristique par la suite.

Dans ce numéro, Milon montre à quel point il est noble de cœur. Ceci n'est guère surprenant. Ce qui l'est un peu plus, c'est le comportement des autres. Bien qu'il sache qu'Ambre en a cure de lui, Cloduar accepte bravement de l'aider quitte à y laisser sa vie s'il le faut. Son maître Celtill ne comprend d'ailleurs pas son comportement.

En revanche, Garak se montre sous son vrai visage. Pour lui, Ambre est juste une bonne compagne de passage. Il l'aime bien certes mais lui préfère de loin l'or et ne rate jamais l'occasion d'en voler. D'ailleurs, il pense que la jeune femme lui porte malheur. Totalement indigne de l'amour que celle ci éprouve pour lui, il devient de plus en plus détestable. On ne le plaint donc absolument pas lorsque Didius fait de lui un vrai borgne.

Ce troisième tome possède un scénario moins compliqué que les autres. Il se passe en quelques jours seulement et n'introduit presque pas de nouveaux personnages. Cela ne nous empêche pas de nous distiller des scènes croustillantes, notamment lorsque Didius se révèle incapable de violer Ambre pour la punir car il est impuissant avec les femmes.

Le dessin semble curieusement un peu moins bon. Cette impression est peut être due à la colorisation plus réaliste mais moins vive. Cela reste cependant toujours très beau. Notons que le design de César a été rajeunit, ce qui ne lui enlève rien de son charisme. Maintenant que les Helvètes et les Germains ont été vaincu, on a hâte de découvrir la prochaine cible du grand général.

Note : 7,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article