Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Suicide Island Tome 1

Suicide Island Tome 1

Bien que nous vivons aujourd'hui avec une abondance de nourriture et de confort matériel, nous déplorons souvent dans les pays développés un fort taux de suicide chaque année. Cela a donné une étrange idée au mangaka Kouji Mori. Faire de ces suicidaires des héros et les mettre tous dans une ile où ils doivent se débrouiller seuls pour survivre. Bienvenu dans Suicide Island.

Nous suivons les péripéties de Sei. Malgré ses 19 ans, ce jeune homme a déjà essayé de se suicider à plusieurs reprises. Après sa dernière tentative infructueuse, il se réveille sur une plage avec plein d'individus qu'il ne connaît pas. Tous sont des récidivistes comme lui. Afin de ne plus avoir à dépenser des fortunes pour couvrir les frais médicaux qu'ils engendrent, le gouvernement japonais a décidé de les effacer de ses registres d'états civils et de les enfermer ici. Mais est-ce vraiment le seul but ?

Sur ce territoire dépourvu de la moindre loi, les suicidaires cèdent rapidement à la panique et certains mettent immédiatement fin à leurs jours en sautant du haut d'une falaise par exemple. Le lecteur se voit ainsi prévenu. Ici, les morts vont être très fréquentes et sous diverses formes. Il faut dire que les personnages n'ont pas du tout l'étoffe de héros. Trouillards, lâches et égoïstes pour la plupart, affronter la réalité de la vie leur semble beaucoup plus difficile que de se frayer un chemin jusqu'au royaume des ombres.

Sei ne fait pas exception à la règle. Fort heureusement, ce n'est pas le cas de Ryo. Ce jeune homme fort et musclé s'impose très vite comme le chef du groupe. Bienveillant avec ses congénères qu'il ne cesse d'encourager, il tente tant bien que mal à les motiver à se battre pour survivre. Dans cette tâche, il se voit aidé par Kai, un intellectuel qui n'a lui aussi pas le profil des suicidaires à première vue.

Sous la conduite de ces deux individus, le groupe parvient à trouver de l'eau, à cueillir des bananes et même à pêcher des poissons. Il faut dire que même si cette ile est déserte, elle n'est pas entièrement sauvage. Des maisons y ont été laissé à l'abandon avec du matériel. Une ancienne communauté humaine y vivait-elle auparavant ou bien tout cela est-il mit à disposition des suicidaires par l'Etat dans le but de leur donner une leçon ?

Le narrateur de cette histoire est interne. Sei parle régulièrement au lecteur comme si il racontait son journal intime. C'est un témoin et un précieux intermédiaire entre les deux chefs et les autres. Pas charismatique pour un sou, souvent attentif, il a cependant au moins le mérite de se poser des questions. Et il découvre à sa grande surprise que plus il est confronté à la mort et plus il se voit attaché à la vie.

Le sujet de Suicide Island est assez glauque. Ce n'est pas un survival comme les autres. A vrai dire, il ne se passe pas grand chose dans ce premier tome. On insiste beaucoup plus sur les relations entre les individus et leurs rapports avec la mort que sur l'action en elle même. Ne cherchez pas quelque chose de très palpitant. A priori, il n'y a aucun prédateur pour l'homme sur cette ile. On est très loin de Cage of Eden.

Le dessin est moyen. Certes, les décors sont pas mal mais les personnages se ressemblent trop, à tel point que l'on peut avoir du mal à savoir qui est qui sur certaines scènes. Aucune figure ne crève l'écran, même Ryo manque de charisme. Ce premier tome s'avère moyen mais il est de toute évidence trop tôt pour juger ce manga. Espérons que cela bougera un peu plus au prochain numéro.

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article