Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

So I'm a Spider so what ? Tome 1

So I'm a Spider so what ? Tome 1

Vous êtes vous déjà imaginé transformé en araignée ? Attention, je ne parle pas simplement d'acquérir des pouvoirs comme Spiderman mais de devenir un vrai arachnide. Cela ferait bizarre pas vrai ? Pourtant, c'est l'incroyable histoire que raconte le manga So I'm a Spider so what ? Prenez garde aux insectes, c'est parti.

Alors qu'elle se trouve dans sa salle de classe comme d'habitude, une jeune lycéenne se retrouve soudainement enveloppée par une étrange forme noire. Peu après, sans rien comprendre quoi que ce soit, elle remarque que quelque chose ne va pas. Ses bras et ses jambes ont été remplacé par des pattes. La voilà devenue une araignée rose.

Pas le temps de se demander les raisons d'un tel phénomène, il y a plus urgent à faire. En effet, des centaines d'autres araignées de différentes tailles se trouvent également sur les lieux. Et elles ont la manie de se montrer cannibales. Autrement dit, il faut filer en vitesse avant de finir dans l'estomac de ses congénères.

Notre araignée rose découvre ensuite qu'elle se situe dans un gigantesque labyrinthe souterrain où vivent de nombreuses créatures. Pour survivre, seule la loi du plus fort compte. Malgré sa faiblesse apparente, notre arachnide va donc devoir affronter tout un lot d'ennemis comme des grenouilles, lézards et serpents, et apprendre à se nourrir de ses victimes.

Dit comme ça, on a l'impression d'avoir à faire à un manga survival. Mais ce n'est en réalité pas le cas du tout. So I'm a Spider so what ? ne se prend pas au sérieux. Son but n'est ni de nous faire peur ni de nous apprendre toute une encyclopédie sur les insectes. Il est beaucoup plus divertissant et original.

On s'aperçoit vite que le monde dans lequel l'héroïne est tombée fonctionne exactement comme un jeu vidéo. Les créatures possèdent tous des niveaux et gagnent des compétences chaque fois qu'elles accomplissent quelque chose. On insiste tout particulièrement sur cet aspect. Ainsi, bien que faible et chétive en apparence, notre araignée rose va progresser petit à petit et acquérir sans cesse de nouvelles capacités telles que « analyse niveau 4 », « résistance douleur niveau 2 » ou « vision nocturne niveau 10 ».

Vous l'avez compris, ce manga est donc adressé aux gamers en priorité. Il dégage beaucoup d'humour et est remplit d'actions. Les combats sont très nombreux et même si ils ne sont pas assez sophistiqués pour parler de stratégie, ils méritent le coup d'oeil. Ce n'est pas tous les jours qu'on voit une araignée terrasser une grenouille. Précisons cependant que dans cet univers, les deux espèces possèdent une taille similaire, ce qui n'est pas le cas dans la réalité.

L'intrigue est alléchante. Néanmoins, ce manga possède aussi de lourds défauts. Pour commencer, il n'a qu'un seul et unique personnage. Notre araignée rose ne communique jamais avec personne. Les autres animaux sont soient des prédateurs soient des proies (ou les deux). Pour compenser, elle parle tout le temps tout seul, ce qui devient lourd à force. Grosse faiblesse supplémentaire, elle ne possède même pas de nom. Curieux choix de la part de l'auteur.

Autre problème, notre héroïne ne se pose clairement pas assez de questions sur sa situation. Loin de se montrer horrifiée par son nouvel état, elle considère qu'elle est morte et s'est réincarnée en une bête sans plus se poser de question. C'est quand même fort de café ! Dans le même genre, elle s'adapte trop vite à son nouveau monde en RPG et le préfère quasiment à l'ancien. Personne ne lui manque, pas même ses parents.

Passons à la mise en scène. Les chapitres n'ont ni couvertures ni titres, ce qui est dérangeant. Les noms des espèces sont en anglais lorsque l'araignée décide de les analyser. Il n'était pourtant pas difficile de les traduire ! Enfin, ce premier tome comprend à peine plus de 170 pages. Les éditions Pika nous ont habitué à un meilleur travail d'habitude.

Enfin, le dessin se veut dynamique mais aussi simple et épuré. L'auteur ne s'embarrasse pas de détails et ne cherche pas à se montrer réaliste. Aucune planche ne ressort du lot pour émerveiller les pupilles. Pour toutes ces raisons, So I'm a Spider so what ? n'atteint pas la moyenne malgré une accroche qui semblait assez prometteuse.

Note : 4/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article