Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

La féline (1942)

La féline (1942)

Selon une légende, certaines femmes se transforment en panthères lorsqu'un homme les embrasse pour la première fois. A cause de cette malédiction qui semble planer sur sa famille, Irena Dubrovna (Simone Simon) s'est toujours refusé à la moindre liaison amoureuse. Jusqu'au jour où elle rencontre Oliver Reed (Kent Smith).

Entre cette artiste de dessin et cet ingénieur naval, c'est le coup de foudre. Le mariage est bientôt célébré mais par la faute de ses peurs, Irena se refuse à son mari. Eperdument amoureux d'elle, celui ci accepte de patienter. Mais sa patience a des limites, surtout qu'une autre femme nommée Alice Moore (Jane Randolph) le drague chaque jour sur son lieu de travail.

Réalisé en 1942 par Jacques Tourneur, La féline est vendu comme un film d'horreur mais il n'en est rien en réalité. C'est une œuvre sentimentale avec tout au plus une pointe de fantastique en supplément. Durant tout le long métrage, on ne fait qu'assister aux déboires de ce couple qui a tout pour lui sans cette malédiction.

Evidemment, Oliver ne croit pas aux dires de sa femme. Pour lui, ce ne sont que des délires et superstitions issus du Moyen Age. Il décide de l'emmener chez le psychiatre Louis Judd (Tom Conway). Mais ce docteur se révèle incapable de l'aider et en plus, il tente de conquérir Irena à son tour. Décidément, quels nœuds amoureux !

Et la panthère dans tout ça ? Hormis celle que l'on voit fréquemment au zoo, aucune n'apparait. Oui, vous avez bien lu. Pas la moindre attaque ou transformation en vue. Ok, on est dans les années 1940 mais pour rappel, le mythique King Kong a déjà été réalisé par la même société de production (la RKO) depuis 9 ans déjà ! Ici, on a même pas de déguisement ou de maquillage de félin à se mettre sous la dent. Quel est l'intérêt de se lançer dans une telle histoire si l'on n'a aucun effet spécial à montrer aux spectateurs ?

Par conséquent, le film est une grosse déception. Pendant plus d'une heure, les spectateurs ne font qu'attendre quelque chose qui ne viendra jamais ! C'est d'autant plus frustrant que le rythme est très lent. Quelle tromperie envers le public !

Pourtant, il convient malgré tout de souligner paradoxalement des qualités. Le scénario est bon et bien plus original qu'une simple histoire de loup garou. Il possède un joli côté tragique car Irena est la principale victime et non le bourreau ici. La mise en scène est également de bonne facture et dégage une certaine forme de poésie proche des contes. Enfin, par sa dignité, son élégance et ses grands yeux de chatte, Simone Simon est vraiment l'actrice parfaite pour incarner ce rôle.

Malheureusement, tout ceci ne suffit pas. La féline est un film au fort potentiel gaché des plus navrants. Heureusement, un remake a été tourné 40 ans plus tard. Souhaitons que celui ci soit beaucoup plus digne de son script. N'est-ce pas Mister Tourneur ?

Note : 4/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article