Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Grands Anciens Tome 2 : Le Dieu poulpe

Grands Anciens Tome 2 : Le Dieu poulpe

Attaqué par Cthulhu en personne, l'équipage du capitaine Achab n'a aucune chance de s'en sortir. Mais alors qu'il est sur le point de couler, un miracle se produit. Plusieurs baleines blanches surgissent soudainement à la surface et se dressent contre le monstre mythique. Face à cette invasion de cétacés, ce dernier recule et disparaît finalement sous la mer.

Le Pequod devient donc le premier bateau à survivre à l'attaque du dieu poulpe. Mais cette vision d'horreur glace le sang des marins. Personne n'avait encore jamais vu une créature aussi gigantesque. Quasiment insensible aux harpons les plus modernes, Cthulhu semble invincible. Et après avoir fait sa rencontre, il apparaîtrait normal pour tout homme d'abandonner la navigation à tout jamais.

Cependant, il en faut plus pour décourager le capitaine Achab. Revenu au monastère du père Bartolomew afin de chercher des réponses dans des livres païens, il y fait la rencontre d'un géant couvert de cicatrices. Cet homme prétend s'appeler Adam et avoir tout oublié de son passé mais le lecteur reconnaîtra très vite la créature de Frankenstein. Costaud et courageux, il demande d'intégrer l'équipage d'Achab pour une prochaine expédition. Ce dernier accepte volontiers et ramène également avec lui le mystérieux vieillard qui connaît des incantations secrètes pour attirer Cthulhu.

Ainsi donc, seulement 10 pages après avoir frôlé la mort, notre valeureux capitaine décide de repartir aussitôt à la chasse au monstre. Voilà une décision bien hardie et rapide surtout qu'il n'a en réalité pas beaucoup d'éléments supplémentaires pour traquer celui que tout le monde appelle encore le kraken. Compte t-il vraiment le vaincre avec de simples harpons ou espère t-il l'aide des baleines le moment venu ?

Quoi qu'il en soit, sitôt repartit en mer, Cthulhu refait son apparition au cours d'une tempête. Les baleines blanches sont également au rendez vous mais cette fois ci, le monstre légendaire ne s'enfuit pas. Commence alors une bataille épique entre lui, les cétacés et les hommes. Ces derniers paraissent bien impuissants dans ce combat de titans. C'est un peu comme si des abeilles prêtaient main forte à un tigre pour lutter face à un ours.

En revanche, Frankenstein n'est pas vraiment humain. Et outre sa force colossale, il ne craint pas la foudre. Au contraire même, il l'attire. Se frayant un chemin jusqu'au dieu poulpe, il lui plante sa lance en plein tête. L'arme agit alors comme un paratonnerre et presque immédiatement, Cthulhu est foudroyé ! Ainsi donc, la fameuse créature d'Howard Lovecraft s'avoue vaincue face à celles de Mary Shelley et d'Herman Melville.

Toutefois, un accident malheureux est survenu au cours de la lutte. Alors qu'il se trouvait sur une chaloupe en plein cœur de la mêlée, le capitaine Achab s'est malencontreusement fait couper la jambe par un cachalot. Voilà donc l'origine de sa haine et de son obsession pour la baleine blanche. Sauf que dans cette histoire, Moby Dick n'est pas un cétacé unique mais possède beaucoup de congénères qui partagent la même couleur que lui.

Ainsi donc, tout est bien qui finit bien, sauf pour Achab. Mais de nombreuses questions restent en suspens. Qui est le vieillard polyglotte sans cesse terrifié ? D'où tient-il son savoir ? Que faisait Frankenstein avant d'être retrouvé sur un bateau à la dérive en plein mer lors du tome précédent ? Pourquoi Cthulhu ne s'est-il réveillé que maintenant alors que certains écrits parlent de lui depuis des siècles ? Pourquoi les baleines ont-elle protégé les hommes alors que ceux ci les pourchassent cependant sans cesse jusqu'à leur extinction complète ? Pourquoi ne sont elles pas intervenues lors des premières attaques de navires ? Pourquoi sont-elles blanches ?

Toutes ces questions restent malheureusement sans réponse et cela dérange. Grands Anciens aurait pu se révéler être une super bande dessinée si il n'avait pas laissé ces trous béants. Mais au lieu de ça, les auteurs n'ont répondu qu'à ce qu'ils voulaient ou jugeaient importants. Cela sonne comme un avis d'impuissance de la part du scénariste Jean Marc Lainé.

Dans notre série, Melville a raconté cette histoire à Ishmaël afin d'avoir un premier avis avant de développer tout par écrit. Mais le jeune garçon lui fait comprendre que ce récit et trop terrifiant et trop farfelu pour devenir un classique de la littérature. Dépité, l'écrivain se résout alors à brûler les pages de son carnet. Au lieu de Cthulhu, il créera son propre animal mythique à sa façon et lui donnera un nom célèbre, Moby Dick.

Ainsi donc se termine cette courte série. Contrairement au premier, ce second tome ne mise pas du tout sur le suspense mais uniquement sur le spectacle. On sait à chaque fois quand le kraken est présent et on a l'impression qu'il suffit maintenant de prendre un bateau et de naviguer hors de vue des côtes pour le rencontrer. C'est un peu ridicule quand on sait que les expéditions des baleiniers duraient des mois voire des années.

Les dialogues sont moins savoureux que lors du premier numéro. Si l'entrée de Frankenstein est réussie et déterminante, on ne peut pas en dire autant pour celle de Fedallah qui n'apporte rien au récit même si c'est encore un personnage qui existe dans le vrai Moby Dick. Grands Anciens se veut être un hommage au roman original. Mais à cause de ses trop nombreuses questions restées sans réponse, il n'y parvient que partiellement. Du coup, notre avis sur cette série s'avère mitigé. A découvrir à l'occasion mais ce n'est pas indispensable pour autant.

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article