Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Vampire Diaries Saison 1

Vampire Diaries Saison 1

Les vampires ont toujours eu la côte, que ce soit à la littérature, au cinéma ou sur le petit écran. En général, ce sont des créatures démoniaques assoiffées de sang qui tuent sans pitié les hommes. Mais depuis des œuvres comme Entretien avec un vampire ou Twilight, on se pose d'avantage de questions sur eux. Sont-ils tous vraiment méchants ? Existe t-il des bons vampires ? Si tel est le cas, comment vivent-ils ? Surfant sur le sujet, Julie Plec et Kevin Williamson ont décidé en 2009 de réaliser leur propre série du genre intitulée Vampire Diaries. Attention ça va mordre.

Depuis la mort de ses parents survenue lors d'un accident de voiture quatre mois plus tôt, Elena Gilbert (Nina Dobrev) habite chez sa tante Jenna (Sara Canning) avec son petit frère de 15 ans Jérémy (Steven R McQueen). Tous les trois se remettent à peine du drame lorsqu'une nouvelle année scolaire commence. Et celle ci va amener son lot de surprise.

A commencer par Stefan Salvatore (Paul Wesley). Ce séduisant jeune homme vient d'arriver dans la ville de Mystic Falls. Il prétend avoir 17 ans mais il est en revanche agé de près de deux siècles. Comment fait-il pour garder autant la pêche ? C'est un vampire pardi ! Et l'immortalité n'est pas le seul de ses pouvoirs. Il possède aussi une force et une vitesse incroyable ainsi qu'une capacité d'autoguérison remarquable. Enfin, il peut hypnotiser les gens d'un seul regard et les soumettre à sa volonté. Bien sur, ce dernier don sert seulement au cas où sa belle gueule d'Apollon ne lui suffit pas.

Heureusement, Stefan est un gentil vampire. Il a renoncé à boire le sang des humains depuis longtemps. En contre partie, cela l'affaiblit et le rend moins fort que son frère aîné Damon (Ian Somerhalder). Ce dernier est contrairement à son cadet un véritable meurtrier qui laisse libre court à ses pulsions quand il le veut.

Stefan est venu à Mystic Falls pour échapper à Damon et essayer de reprendre une vie normale mais c'est hélas peine perdu. Il rencontre rapidement Elena et devient fou amoureux d'elle. Il faut dire que la jeune fille est le portrait craché d'une de ses anciennes copines nommée Katherine Pierce morte il y a très longtemps et que Damon a lui aussi beaucoup aimé.

On pourrait alors s'attendre à un triangle amoureux mais ce n'est pas vraiment ce qui va se produire. En réalité, Damon ne veut pas séduire Elena lui aussi. En revanche, il désire retrouver Katherine. Cette dernière n'est pas morte mais enfermée avec 26 autres vampires dans une crypte depuis plus de 100 ans. Seule une sorcière pourra la libérer à l'aide d'un sortilège. Cela tombe bien, la meilleure amie d'Elena nommée Bonnie Bennett (Katerina Graham) se découvre justement des pouvoirs magiques depuis peu. Et pour cause, il s'agit d'une descendante des sorcières de Salem.

Cela est plus facile à dire qu'à faire. Entre temps, beaucoup de choses arrivent aux frères Salvatore qui ont une relation très ambiguë. Ils ne partagent pas la même vision de la vie et des humains. Toujours maître de ses pulsions, Stefan est de nature pacifique. Il désire ranimer l'étincelle d'humanité dans le cœur de Damon et le convertir à un régime alimentaire basé sur le sang animal et non humain. Mais c'est hélas très difficile à faire.

Etant humain, on se place évidemment du côté de Stefan. Mais le personnage de Damon est intéressant. Bien sur, il incarne le méchant principal de la série, du moins au début. C'est un égoïste, menteur et manipulateur à souhait. Mais il faut dire qu'il n'a plus vraiment de conscience. A ses yeux, les hommes ne sont que des proies. Et si on se positionne de son point de vue, on peut le trouver presque sympa d'épargner certaines personnes pour l'amour de son frère.

Au fil des épisodes, on s'aperçoit que d'autres vampires vivent également à Mystic Falls. Mais rares sont ceux vraiment méchants. La plupart réussissent à contrôler leurs pulsions et parviennent à se nourrir en grande partie de sang humain volé dans des hôpitaux. Ils essaient de se fondre dans la société pour vivre tranquillement mais ce n'est pas chose facile car leur potentiel de dangerosité en fera toujours des ennemis des hommes.

Et en particulier du conseil des fondateurs. Ce petit groupe rassemblant les familles ancestrales de Mystic Falls connaît l'existence des vampires et cherche à les affronter quand cela s'avère nécessaire. Pour cela, ils utilisent principalement des armes en bois ainsi que de la veine de Vénus, une plante médicinale qui a le don de profondément affaiblir les suceurs de sang.

De nombreux personnages apparaissent au sein de cette saison 1. Par exemple, Jérémy passe son temps à se battre avec un dénommé Tyler Lockwood (Michael Trevino) pour le cœur de la barmaid Vicki Donovan (Kayla Ewell). Cette dernière est une toxicomane paumée mais peut heureusement se reposer sous l'aile bienveillante de son grand frère Matt (Zach Roerig). Ami d'enfance d'Elena mais également son ex, ce gars là est aimé de tous et très responsable pour son age. Il sort avec Caroline Forbes (Candice Accola), la vraie pipelette du lycée qui multiplie les gaffes chaque fois qu'elle ouvre la bouche.

Au fur et à mesure que l'on avance dans l'intrigue, on découvre qu'Elena a en réalité été adopté. Sa vraie mère qui l'a abandonné à sa naissance s'appelle Isobel Flemming (Mia Kirshner). Ancienne épouse d'Alaric Saltzman (Matthew Davis), un prof d'histoire super sympa, elle a quitté son mari pour se faire transformer par Damon et devenir un vampire.

Vampire Diaries assimile le sang à la drogue. C'est particulièrement bien traité avec Stefan. Les vampires ne sont à l'origine pas des monstres mais des personnes presque normales qui se shootent à autre chose que l'héroïne ou l’ecstasy. Et leur dépendance est encore plus forte que les autres puisqu'ils sont obligés d'en boire pour vivre. Après, certains font le choix de garder le contrôle d'eux mêmes tandis que d'autres préfèrent laisser libre court à leurs pulsions et mordre qui bon leur semble en toute impunité. Il faut donc veiller à ne pas transformer n'importe qui, et surtout pas quelqu'un qui est déjà instable ou camé en tant qu'humain.

Damon a opté pour la seconde option et décidé de mener une vie oisive à l'aide de ses pouvoirs. Son attitude cool et décontractée contraste avec celle perpétuellement crispée de Stefan. Lorsque les deux frères sont ensemble, on croit voir le feu et la glace réunis. D'ailleurs même si ils ne veulent pas l'admettre, ils s'entendent plutôt bien malgré leurs différents choix de vie. Elena va même aller jusqu'à offrir son amitié à Damon et vivre quelques grands moments avec lui.

Vampire Diaries regorge de romantisme. On pouvait s'y attendre tellement ce thème est récurent chez les vampires. Que ce soit chez Buffy ou Twilight, on voit toujours une humaine tomber amoureuse d'un suceur de sang. Ici, on échappe évidemment pas à la règle. Mais heureusement, c'est très bien amené sans être lourd ni prendre trop de place par rapport aux autres ingrédients de l’œuvre.

Le scénario est excellent, plein de rebondissements et très travaillé. Il laisse place à pas mal d'actions, de mystères et de combats. Les humains sont loin de se montrer sans défense face aux vampires et il arrive que certains d'entre eux en éliminent facilement en les prenant par surprise. On comprend les motivations qui habitent les deux camps et parfois, on en vient à trembler même pour Damon. Étonnant n'est-ce pas ?

Du côté de la réalisation, il n'y a franchement rien à redire. On a du sang et une petite dose de sexy sans que cela devienne trash ou vulgaire. Vampire Diaries peut être regardée par tous les publics, on y verra pas l'ombre d'un sein ou d'un boyau sortir. Son casting est superbe. On peut vraiment applaudir les acteurs tous plus charmants les uns que les autres pour leur travail. Et franchement, avec pas moins de 22 épisodes dès la première saison, on peut dire qu'on est vraiment gaté !

Vampire Diaries s'avère être une réussite totale ! Bien sur, on peut la comparer à Buffy contre les vampires mais elle s'en différencie beaucoup pour posséder son identité propre. Il faut rendre justice à son créateur original, la romancière Lisa Jane Smith auteur de nombreux livres sur le sujet depuis les années 1990. Cela signifie que l'on devrait voir un paquet de saisons de ce phénomène. Tant mieux car cet univers très riche a encore plein de choses à nous offrir.

Note : 8,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article