Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

The Walking Dead Saison 2

The Walking Dead Saison 2

L'auto destruction du CDC a sapé le moral du groupe de Rick. A présent, on sait que l'épidémie est d'échelle planétaire et que tous les Etats sont impuissants face aux événements. Il n'y a plus de gouvernement, plus de réseaux de communication, et surtout plus aucun endroit où se mettre en sécurité.

Enfin si, peut-être. Rick découvre une grande ferme au milieu de la forêt. L'endroit n'est pas très facile d'accès pour les rodeurs car il est entouré de marécages. Hormis quelques pertes, il a donc été plutôt épargné jusque ici, ce qui semble assez incroyable après tout ce que l'on a vu.

Le propriétaire s'appelle Hershell Greene (Scott Wilson). Ce vieux vétérinaire très croyant veille sur sa famille avec prudence. Il accueille le groupe de Rick sur ses terres et lui apporte beaucoup d'aide tout en espérant qu'il finira par s'en aller. Mais malheureusement, celui ci ne compte pas partir maintenant qu'il a trouvé un havre de paix et de sécurité, au moins à titre provisoire.

Hershell ne partage pas la même vision des zombies que les autres. Pour lui, cette épidémie n'est qu'une nouvelle maladie comme la peste et le sida. A ses yeux, les rodeurs ne sont pas des monstres mais des gens malades qu'il entend essayer de soigner. Pour cela, il en cache une vingtaine dans sa grange afin de les étudier.

Faire preuve d'autant de tolérance et d'empathie avec ces êtres qui ne rêvent pourtant que de le dévorer vivant, c'est stupéfiant. Hershell est vraiment un brave homme et sa façon de voir les choses est assez intéressante. Malheureusement, les morts vivants sont bien plus dangereux que de simples gens malades qui seraient devenus fous à cause d'un virus. Pour commencer, ils sont immortels à moins de leur percer la tête. Toujours plus nombreux, ils sont partout et se déplacent parfois en véritables hordes le long des autoroutes afin de dévorer vivants tous les hommes et animaux qui croisent leur chemin.

Rick est toujours le chef de son groupe mais il voit sa position de plus en plus menacée par Shane. En effet contrairement à son ami, ce dernier ne s’embarrasse pas de principes trop gentils et est prêt à faire ce qu'il faut pour survivre. Par exemple, il n'hésite pas à sacrifier les plus faibles si cela peut lui permettre de sauver le plus grand nombre de personnes possible.

Au fil des épisodes, Shane gagne de plus en plus de gallon. Contrairement à Rick qui est toujours dans l'incertitude, il sait prendre des décisions très dures. Et il faut bien reconnaître que souvent, il fait le bon choix. Mais contrairement à ce qu'il laisse croire, ses motivations ne sont pas pour l'intérêt général mais simplement pour protéger Lori et Carl qu'il aime toujours profondément. Cela va l'amener tôt ou tard à avoir des conflits de plus en plus violents avec son ancien coéquipier de travail.

Plus on avance dans le récit et plus les personnages perdent en principes et en moralité. Ils deviennent prêts à tuer un adolescent juste parce qu'il appartient à un autre groupe d'humains et qu'il pourrait un jour constituer une menace pour eux. Cette évolution horrifie Dale (Jeffrey DeMunn). Ce vieil homme est de loin le plus sage du clan et il fait tout son possible pour préserver la cohésion et combattre le barbarisme grandissant des siens.

Dans ce monde où les lois sont devenues obsolètes, on pourrait s'attendre à ce que Daryl en profite pour faire bande à part. Mais c'est tout le contraire qui se produit. Contrairement à son frère Merle, Daryl est un vrai type bien qui, derrière son côté sauvage et patibulaire, cache un cœur en or. Toujours prêt à aider les autres au péril de sa vie, il finit par gagner l'affection de Carol (Melissa McBride) après que celle ci ait perdu sa fille.

Enfin, pour finir ce tour de la vie du camp, notons que Lori tombe enceinte. Carl devient un enfant méchant et arrogant suite à l'influence de Shane. Quand à Glenn, il découvre pour la première fois l'amour dans les bras de Maggie (Lauren Cohan), la fille aînée d'Hershell.

Cette seconde saison contient 13 épisodes, soit deux fois plus que la première. Cela peut ne pas paraître beaucoup mais elle comporte pourtant plein de longueurs. On a de longs moments de pause entre les attaques de zombies, ce qui permet de développer beaucoup les personnages, et surtout l'opposition Shane/Rick qui est le fil rouge principal de cette saga.

Les maquillages des rodeurs sont toujours aussi efficaces. On a pas mal de gore à se mettre sous la dent et chaque mort vivant présente un design différent, ce qui démontre bien que l'on a à faire à de véritables populations entières. Les attaques sont toujours bien construites mais parfois, on a l'impression que tuer des zombies est un peu trop facile comme si ils étaient fabriqués en carton. Par exemple, il est impossible de traverser la tête d'un individu avec un simple tournevis normalement.

The Walking Dead confirme les espoirs entrevus placés en elle. C'est une bonne série mais on sent qu'elle peut devenir encore meilleur avec le temps. Elle a la chance de s'aventurer sur un terrain où il y a moins de concurrence que chez les vampires par exemple. Néanmoins, certains épisodes sont assez redondants. Plus de 5 chapitres après en avoir entendu parler, on a toujours pas vraiment rencontré la bande d'humains rivale qui est paraît-il importante. En poussant un peu sur la pédale d'accélérateur, l’œuvre franchirait un cap. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Note : 7,5/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article