Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Peggy Sue et les fantômes Tome 1 : Le jour du chien bleu

Peggy Sue et les fantômes Tome 1 : Le jour du chien bleu

Auteur à succès dans de nombreux genres différents, Serge Brussolo a lancé au début des années 2000 plusieurs séries fantastiques pour la jeunesse dont les héros sont souvent des jeunes filles. La plus connue est Peggy Sue et les fantômes. Long de plus de 10 tomes, ce titre arrivé en même temps qu'Harry Potter a bercé toute une génération de jeunes lecteurs même si il n'a malheureusement bénéficié d'aucune adaptation cinématographique. Le premier numéro s'intitule Le jour du chien bleu.

La Terre est peuplée sans que nous le sachions par des créatures cruelles appelées les invisibles. Ces fantômes aux multiples pouvoirs s'amusent avec les humains en tuant, provoquant des accidents ou jouant des farces des plus sadiques. Ils agissent en toute impunité puisque personne ne les voit et ne soupçonne leur existence. A l'exception d'une jeune fille de 14 ans, Peggy Sue.

Mais ne vous trompez pas. Ce n'est pas une super héroïne. Au contraire, les invisibles font de sa vie un enfer. Ils la harcèlent et la manipulent sans cesse afin de la faire passer pour une folle et une délinquante. Du coup, Peggy Sue n'a pas beaucoup d'amis et même ses parents ont honte d'elle. Bien évidemment, personne ne croit à ses histoires sur les transparents.

Un jour dans la petite ville de Point Bluff, un étrange soleil bleu apparaît. Très vite, on s'aperçoit que ceux qui s'exposent à ses rayons deviennent très intelligents. Malheureusement, le phénomène ne dure que quelques heures et ensuite, leur cerveau épuisé les fait régresser au stade de l'enfance. Néanmoins, cela ne dissuade pas les habitants. Bientôt, on assiste à une course à l'intelligence momentanée ayant pour but de concevoir une brillante invention et de la revendre illico à prix d'or.

Pour Peggy, c'est un coup des invisibles. Ses craintes sont confirmées lorsqu'elle rencontre un étrange petit chien au pelage bleu. Il lui apprend que les animaux ont eux aussi été irradiés par le soleil maléfique mais que contrairement aux hommes, leur savoir ne disparaît pas au bout de quelques heures. Devenues à présent très intelligentes et dotées de puissants pouvoirs télépathiques, les bêtes veulent maintenant prendre leur revanche sur l'humanité.

A la lecture du roman, on est tout d'abord frappé par sa noirceur. C'est assez rare pour une œuvre de littérature jeunesse. Ici, plusieurs thèmes effrayants sont abordés comme la dictaure et le cannibalisme. Et il faut bien reconnaître que certaines scènes sont très efficaces.

Second élément à noter, les personnages. Peggy Sue est vraiment très attachante. Son seul rêve serait de vivre une vie d'adolescente normale. Mais les invisibles font d'elle une martyr. Face à eux, elle apparaît très démunie. Certes, elle peut les brûler avec son regard mais cela lui baisse sa vue à chaque fois. La partie est si inégale qu'elle semble perdue d'avance. Et pourtant...

Les autres protagonistes sont aussi bien travaillés. Que ce soit Julia la sœur ainée de Peggy à son amie Sonia Lewine en passant par le professeur de mathématiques Seth Brunch, il n'y a rien à redire. Cela vaut également pour le cadre spatio temporel. Point Bluff est très bien décrit et devient au fur et à mesure un no man's land totalement coupé du monde extérieur. Le piège des invisibles est parfaitement amené et on voit bien à quel point ces fantômes veulent se moquer des gens en les faisant souffrir et s'autodétruire.

Le jour du chien bleu est un excellent roman. Facile à lire, il avance vite, comporte plusieurs scènes palpitantes et fait un peu réfléchir sur la condition de vie animale même si ce n'est pas assez poussé. Comme le dit l'auteur à un moment « Comment en vouloir à une vache de se venger des humains après avoir vu tant de ses veaux partir à l'abattoir ? » Les végétariens apprécieront. Seule la fin de l'oeuvre peut parraître abrupte. Elle ne se termine d'ailleurs pas en happy end comme on a l'habitude. Néanmoins, ce livre est incontestablement une lecture à recommander pour les enfants à partir d'une dizaine d'années qui souhaitent découvrir de l'horreur.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article