Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Captain Swing Tome 2 : La canne qui tue

Captain Swing Tome 2 : La canne qui tue

Un soir à minuit, le captain Swing a rendez vous seul avec un pêcheur et son fils afin de se voir remettre des documents secrets de la plus haute importance. Mais à sa grande surprise, il constate que l'endroit indiqué est remplit d'habits rouges. Il s'agit en réalité d'un piège monté par Graig, un espion anglais.

Grace à l'aide impromptue de Mister Bluff et d'Hibou Lugubre (à qui il avait pourtant interdit de le suivre), le captain Swing échappe non sans mal à ses ennemis en embarquant sur une barque. Peu après, il se fait endormir dans une auberge à l'aide d'un poison. Heureusement, ses amis interviennent encore, neutralisent le restaurateur et se font passer pour les taverniers le temps qu'une troupe anglaise fasse escale. Une scène bien cocasse au cours de laquelle Mister Bluff ne fournit pour une fois pas aux habits rouges ses poings mais plutôt victuailles et boissons.

Une fois arrivé à la moitié du tome, le jeune garçon qui accompagnait Graig nommé Patrick révèle que son père est la véritable personne que le captain Swing devait rencontrer. Son but consistait à lui remettre une mystérieuse canne. Capturé par les Anglais la journée du rendez vous, il est tenu prisonnier chez une tribu indienne appelée les Pequots.

Pendant que Mister Bluff s'en va chercher des renforts et ramène Patrick en sureté au fort Ontario, le captain Swing et Hibou Lugubre partent à la recherche de la canne jetée précipitamment dans la nature. Une fois l'avoir trouvé, ils découvrent quelque chose d'étrange. Quiconque touche son pommeau à tête de cheval succombe instantanément, y compris un ours.

Après un cache cache dans une ville au cours de laquelle Hibou Lugubre s'amuse à jouer les devins et dentistes, nos deux patriotes se rendent à la tribu des Pequots où ils retrouvent le colonel Sparrow. Avec la petite troupe ramenée en urgence par Mister Bluff, ils accomplissent une attaque surprise et sauvent de justesse le malheureux qui était prêt à mourir en martyr pour la liberté de l'Amérique.

On perce enfin le secret de cette canne. En appuyant dessus, on libère deux petites pointes des oreilles du cheval contenant un poison foudroyant. Ce n'est pas tout. En dévissant le pommeau, on peut faire sortir un papier roulé qui contient la liste de tous les agents secrets investis chez les Anglais. On comprend mieux pourquoi ce document a bénéficié d'une protection si singulière.

La canne qui tue contient beaucoup d'actions mais n'oublie pas l'humour, notamment à travers le personnage de Betty. Amoureuse du captain Swing, cette jolie blonde est la seule femme de tout le fort Ontario mais cela ne semble pas la déranger. En général, elle cuisine de délicieux gateaux pour son prince charmant mais en retour, ce dernier ne doit pas se moquer d'elle ni chercher à la berner. Quand à Hibou Lugubre, il ne cesse de répéter les mérites de son valeureux bisaieul et croit pendant longtemps que la canne est habitée par des esprits magiques. Un très bon second numéro dans la lignée du précédent.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article