Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Le Caïd. Plus dur sera la chute (2018)

Le Caïd. Plus dur sera la chute (2018)

Personnage indissociable de la pègre de New York, le Caïd est l'un des plus grands méchants de l'univers Marvel. Mais contrairement à ce que pourrait laisser croire son apparence, il n'a rien d'un gros lard benêt facile à battre pour un super héros aussi agile que Spiderman ou Daredevil. C'est au contraire une montagne de muscles surpuissante débordée par un charisme fou.

Wilson Fisk est quelqu'un d'assez étrange. Bien qu'il soit l'un des pires criminels du monde, il possède également un côté sympathique et sait se faire apprécier des lecteurs. Certains louent sa force de caractère qui lui a permis de se hisser si haut en dépit des préjugés. D'autres apprécient son élégance et sa façon de diriger son empire. Capable de faire le bien, c'est un homme à double facette comme a voulu nous le montrer Plus dure sera la chute de Matthew Rosenberg (scénariste), Ben Torres (dessinateur) et Miguel Sepulveda (dessinateur).

De retour à New York après un passage à San Francisco, le Caïd désire redorer son blason. Pour cela, il décide de publier une autobiographie sans rien omettre de sa vie afin que chacun puisse mieux le connaître et se faire sa propre opinion sur lui. N'ayant pas de talent pour l'écriture, il contacte la journaliste Sarah Dewey.

Autrefois réputée dans le milieu, Sarah traverse une mauvaise passe. En plein divorce, alcoolique et sans le sou, elle tente de survivre péniblement en écrivant des articles sur son copain Orlando Perez qui est boxeur. Pas de quoi crier au luxe, surtout qu'en plus son ancien mari lui empêche de voir ses enfants.

On pourrait donc penser que la proposition de Fisk arrive à point nommé. Néanmoins, Sarah a des principes et hésite longtemps avant d'accepter son offre même si celle ci est très bien rémunérée. Elle se méfie beaucoup du Caïd et désire mieux le connaître. Pour cela, elle multiplie les rendez vous avec lui, assiste à ses soirées de gala et le suit dans ses activités sociales sans oublier d'enquêter sur lui secrètement.

Elle découvre la figure d'un homme contrastée. D'un côté, Fisk peut se montrer courtois, généreux et charmant. Il récolte des fonds pour des actes de bienfaisance et finance également les frais médicaux d'enfants gravement malades issus de milieux défavorisés. Mais de l'autre côté, c'est un être implacable doté d'un don pour la violence et capable de tuer n'importe qui de sang froid. Il a régulièrement recourt à l'intimidation pour obtenir ce qu'il veut et il ne supporte pas qu'on lui désobéisse. Une main de fer dans un gant de velours.

Finalement, Sarah accepte enfin de relater sa biographie, d'autant qu'il la protège de Tombstone avec qui elle a des soucis depuis quelque temps. Au début, tout se passe bien pour elle. Le Caïd lui donne un avocat lui permettant de revoir ses enfants, l'argent remplit son compte en banque et son petit ami se met à gagner de plus en plus de combats de boxe. Fisk peut offrir beaucoup de choses à ceux qui le servent. Mais il peut également les reprendre si ils se retournent contre lui.

Sarah va en faire la triste expérience. Le jour de la finale du tournoi de boxe, le Caïd demande à Orlando de perdre volontairement le match. En même temps, il se réconcilie avec Tombstone et l'embauche à son service depuis que son dernier employeur a chuté. Outré par de telles pratiques, la journaliste refuse de terminer son livre. Mais il est maintenant trop tard. Fisk la menace de mort si elle arrête.

Sarah comprend qu'elle s'est fait piéger. Et on ne tient pas tête comme ça au Caïd. Orlando refuse le deal et est assassiné dans la nuit. Dépitée et se sentant coupable, la journaliste n'a plus d'autre choix que de finir son ouvrage. Quelques mois après, le livre sort et remporte un franc succès. Au cours de cette histoire, Sarah a relancée sa carrière professionnelle et remportée le combat pour la garde de ses enfants. Mais à quel prix...

Ce récit long de 5 chapitres a pour but de détailler la personnalité à double tranchant de Fisk. L'accent est clairement mit sur le côté psychologique. On est également très intéressé par Sarah. Bien qu'elle soit submergée de problèmes jusqu'au cou, elle n'a rien d'une femme véreuse qui saute sur le premier gros chèque venu. Ses valeurs sont admirables. Elle veut s'en sortir mais pas par n'importe quel moyen. En cela, elle est différente de son employeur.

Dans cet album, tous les aspects du Caïd sont montrés. Sur le plan physique, il fait étalage de sa force brute en s'illustrant dans quelques combats. Même Tombstone ne peut rien contre lui. En revanche, on ne note aucune véritable intervention d'un super héros. Seul Daredevil fait une petite apparition aussi brève qu'inutile. Par conséquent, cette histoire pourrait bien être le scénario d'un polar classique.

Passons maintenant au dessin. Celui ci est seulement passable. Ce n'est pas le point fort mais le point faible du livre, ce qui est toujours embêtant quand il s'agit d'une bande dessinée. Les couleurs sont sombres mais on distingue quand même bien les silhouettes. Le but consiste vraiment à nous plonger dans une ambiance de gangster.

Plus dure sera la chute s'avère certes une œuvre correcte mais elle n'apporte en réalité rien de particulier au Caïd. Elle se lit rapidement et offre un petit divertissement tout en restant très loin du rang de chef d’œuvre. Si on est pas fan de Wilson Fisk, cela ne sert à rien de lire ce titre.

Note : 6/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article