Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Foot Tome 1 : Champions

Foot Tome 1 : Champions

Les fictions sur le football sont extrêmement rares. Les auteurs jugent sans doute, et peut-être à raison, que la réalité est déjà bien assez folklorique et n'a pas besoin d'histoires supplémentaires inventées pour conférer à ce sport un aspect irrationnel. Néanmoins, les rares qui se risquent dans ce domaine en tirent souvent une réussite insolente. Demandez donc à Yoichi Takahashi, le père d'Olive et Tom.

L'écrivain Patrick Bruno (également connu sous le nom de Claude Merle) a décidé de tenter le pari à son tour avec une série de petits tomes de 150 pages qui se suivent et racontent chacun une saison de l'équipe junior de Miraval située en Provence. Faciles à lire, ils évoquent souvent outre le football des problèmes d'adolescents et sont donc parfaits pour un public jeune. Voici le premier numéro.

Le club de Miraval est depuis des lustres l'une des pires équipes de son championnat régional. Relever ce cancre et en faire l'une des meilleures formations du pays, c'est la mission qui ait confié à Luc Giovanelli, le nouvel entraineur. Surnommé Gio, cet homme est un ancien grand footballeur professionnel. Il connaît donc parfaitement sa fonction et dégage une vraie autorité.

Les débuts sont difficiles. L'équipe est friable en défense et a la mauvaise habitude de perdre après avoir pourtant ouvert la marque. Heureusement, Gio remédie à cela. Il fait travailler le foncier à ses troupes, corrige le jeu trop personnel de certains et transforme le portier Léo Villeneuve en l'un des meilleurs gardiens du championnat. Ce n'est pas tout. Il fournit à l'équipe un véritable numéro 10 en la personne de Vincent Ruel et du muscle en attaque avec Stéphane Kowalsky, deux gamins qu'il a emmené avec lui issus de villes différentes.

Après un temps d'adaptation, les résultats grimpent en flèche. Miraval parvient à vaincre tour à tour les trois premiers du championnats que sont Tierts, Carpentiez et Mornay, et remonte en flèche au classement. En quelques mois, Gio s'est imposé comme un père spirituel pour ces adolescents qui l'adorent de plus en plus.

Mais malgré ces bons résultats, le coach est beaucoup critiqué. Pour permettre à l'équipe de progresser, il a dut mettre sur la touche les deux fils du président Arnold Demangeon, Pierre et Loïc. Les tensions entre les deux hommes sont assez vivaces et rejaillissent parfois sur le groupe. De plus, des parents de joueurs se plaignent parfois, estimant que leurs enfants passent trop de temps au football. Enfin, la femme de Gio prénommée Louise est gravement malade, ce qui fragilise d'avantage l'entraineur.

Au cours de l'hiver, elle subit une opération et Gio se voit contraint de délaisser les terrains pour rester à son chevet. Demangeon profite de son absence pour agir et le remplace par Eric Charavay. Bien que volontaire, ce dernier n'a pas le talent de son prédécesseur. L'équipe chavire de nouveau au classement avant de se ressaisir grâce au discours de son vrai coach. En retour, les joueurs feront preuve d'une vraie solidarité pour lui permettre de réintégrer son poste.

Gio a gagné la partie face au président et est maintenant une personnalité locale. Mais pas le temps de savourer, il faut se rendre à Mornay pour le dernier match de la saison. Les locaux sont premiers du championnat avec 1 point d'avance sur Miraval. Autrement dit, les Bleus doivent absolument l'emporter pour terminer champions. Un vrai match pour le titre !

Cette rencontre est évidemment très belle. Miraval manque de réussite et se retrouve menée 2 à 0 par le champion en titre qui n'a encore jamais perdu sur sa pelouse. Mais au lieu d'abandonner, les joueurs de Gio continuent d'attaquer et leurs efforts s'avèrent récompensés. Ils renversent le cours de la partie, l'emportent 3 à 2 et décrochent le titre de champion régional !

Des retournements tels que celui ci sont certes incroyables mais existent bel et bien dans le vrai foot. D'une manière générale, la série se veut très réaliste. L'histoire ne raconte pas les exploits de gamins surdoués qui exécutent des acrobaties à dix mètres de hauteur et envoient des frappes à 200 km/h comme dans Olive et Tom. C'est plutôt la vie d'un club qui est exposée ici. Pour autant, les joueurs sont plutôt bons, en particulier le buteur Kevin Audouard, l'un des personnages les plus appréciés de l’œuvre.

Ce premier tome s'avère excellent. Il dresse de bonnes bases pour la suite de l'histoire. Grâce à son titre nouvellement acquit, Miraval va pouvoir disputer le championnat de France qui a lieu l'été. On a déjà hâte de voir ce que vont donner les protégés de Gio face aux meilleures formations du pays.

Note : 8/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article