Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La caverne de Loupzaru

Un blog qui parle de BD, mangas, comics mais aussi romans, films et séries.

Cage of Eden Tome 3

Cage of Eden Tome 3

Akira Sengoku et ses amis ont trouvé refuge dans une grotte au bord d'un lac qui ressemble à un vrai petit coin de paradis sur cette île. Les voilà rejoint par un autre petit groupe commandé par Koichi Yaraï. Aperçu de manière temporaire jusque ici, il est temps de faire connaissance avec ce personnage pour le moins intrigant.

Yaraï est un grand blond qui a toujours les mains dans les poches et une attitude désinvolte. Il possède une force physique hallucinante (et exagérée il faut bien le dire) et un sang froid remarquable qui lui font gagner le respect de n'importe qui. Au départ, son arrivée laisse craindre le pire mais on se rend vite compte qu'il n'est pas un voyou comme ceux qui le suivent. Au contraire, c'est plutôt une personne prévoyante apte à protéger les autres et capable de faire face à n'importe quelle situation. Il est également beaucoup plus instruit qu'il en a l'air et toujours à la recherche d'un challenge.

Un parallèle se dresse entre Yaraï et Sengoku. Ce dernier ne peut qu'être impressionné lui aussi par la force et le charisme de son collègue de classe mais il est l'un des rares à oser lui tenir tête. En définitive, un étrange lien se tisse entre les deux individus. Yaraï finit par respecter Akira et à le considérer comme un adversaire à sa mesure. Une sorte de rivalité est née et manifestement, cela fait très plaisir au grand blond.

Au cours de ce tome, on ne rencontre pas le moindre prédateur mais le danger est tout aussi présent. Subitement, tout le monde tombe malade. Sengoku finira par découvrir la cause de cet étrange mal qu'on croit au départ contagieux, des baies rouges. Il parvient à trouver un antidote constitué de fleurs jaunes grâce à Rion en observant le comportement de plusieurs arsinoitheriums, sorte de rhinocéros à deux cornes. Une fois de plus, tout cela est très bien amené et découpé. A l'issue de cette aventure, le groupe de Yaraï est quasiment décimé et le grand blond décide de repartir de son côté avec pour seule compagne la jeune professeure Mlle Kurusu qui ne dégage plus la moindre autorité.

On se rend compte désormais que les passagers de l'avion se sont divisés en une multitude de petits groupes qui se sont tous choisis un leader. On retrouve brièvement Kohei Arita qui sous ses airs de mec cool commence à sombrer dans la démence. Il étouffe une jeune fille afin de préserver son secret. Voilà déjà son deuxième meurtre. Jamais personne n'aurait soupçonné ça et l'auteur montre ainsi très bien ce qu'a dit Mariya dès le premier tome « Nous laissons le fauve qui sommeille en chacun d'entre nous sortir de sa cage ».

Dans la dernière partie du tome, Akira Sengoku et Mlle Omori sont séparés du reste du groupe et capturés par une tribu d'adultes. C'est que l'on avait complètement oublié qu'il n'y a pas que des adolescents rescapés sur cette île. Leurs aînés aussi ont perdu les pédales. Ils sont commandés par une fillette de dix ans nommée Mina qui n'est autre qu'une riche héritière gardée en permanence par trois yakusas. Là encore, Sengoku devra faire face à un nouveau type d'ennemis et résoudre le mystère de la disparition de Sempaï Towa, une autre hôtesse de l'air et ex copine de Kanako Omori. Y parviendra t-il ? C'est à découvrir dans le prochain tome.

Note : 7/10

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article